** Uncharted Waters ** La Saga

** Uncharted Waters ** La Saga

Message par Morcar » Ven Juil 07, 2017 14:50

Uncharted Waters est une franchise commune à laquelle tous les producteurs de Gerardmerveille peuvent participer. Chaque film de la franchise doit être produit par un producteur différent, afin que chacun apporte sa pierre à celle-ci. Cependant, pour éviter que des producteurs ne travaillent en même temps sur deux suites à un même film, il est nécessaire de prévenir lorsque vous souhaitez produire un volet, et d'attendre votre tour lorsqu'un autre producteur a annoncé qu'il s'occupait du prochain film, ceci afin de conserver une cohérence entre les différentes histoires.

Pour plus de détails, des commentaires ou si vous voulez vous-même faire parti de l'aventure, rendez-vous ici.

PRIERE DE NE PAS POSTER DANS CE TOPIC. SEUL LES EPISODES SERONT POSTE PAR LEURS AUTEURS

Cliquez sur l'affiche de chaque épisode pour aller vers la fiche du film

Personnages de la franchise


Personnages morts

Image
Avatar de l’utilisateur
Morcar
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 23344
Inscription : Jeu Sep 07, 2006 0:15

Re: ** Uncharted Waters ** La Saga

Message par Morcar » Ven Juil 07, 2017 14:59

Image

Uncharted Waters - Vagues Souvenirs
Ecrit par Alex Krueger et Nikolas Morcar
Produit par Morcar Prod

Dans la nuit noire, la lune blafarde illuminait tant qu'elle pouvait l'océan en laissant échapper quelques rayons à travers les épais nuages qui encombraient le ciel. Sur une mer calme, le navire pirate voguait droit vers le repaire du capitaine Glasspoole. Sur le pont, les quelques membres de l'équipage de garde remplissaient leur rôles à moitié endormis, sans apercevoir les trois silhouettes qui se glissaient discrètement vers les chaloupes, profitant de l'obscurité. En tête du trio, Fletcher Greetham (Graham Cannon) ouvrait la marche le cœur battant en s'assurant de ne pas être repéré. Sachant très bien quel sort leur serait réservé s'ils se faisaient coincer, le jeune homme enrôlé de force il y a six mois suite à l'assaut du navire sur lequel il était engagé, avait maintes fois depuis imaginé un plan pour s'échapper, en sachant qu'il n'aurait qu'une seule chance pour y arriver, avec l'aide du vieux Duncan avec qui il s'était lié d'amitié depuis un moment. Et tandis que leur plan prenait forme, le vieux marin avait convaincu son jeune compagnon d'embarquer avec eux la jeune prisonnière du capitaine Glasspoole.
Fletcher ignorait qui elle était vraiment, mais elle semblait avoir une grande importance aux yeux capitaine, et la simple idée de lui avoir fait perdre quelque chose de si important pour lui réjouissait le jeune homme. Depuis le jour de l'assaut au cours duquel il avait vu le chef pirate tuer son meilleur ami, il rêvait du jour où il pourrait se venger. Combien de fois avait-il eut l'envie de saisir un sabre pour embrocher Glasspoole, tout en sachant que le célèbre pirate aurait sans doute raison de lui avant ? Aussi, s'il ne pouvait pas venger son ami en tuant Glasspoole, il pouvait au moins contrecarrer ses plans, sans savoir ce qu'il voulait exactement à cette jeune femme. Il savait que cela allait éveiller d'autant plus la colère du capitaine, mais dans la situation dans laquelle il serait en s'échappant, cela ne changerait pas grand chose.
Enfin arrivé à la hauteur d'une chaloupe, il fit signe à ses deux compagnons d'infortune de monter dans celle-ci avant qu'il la mette à la mer discrètement. La première qui monta à bord fut Angelica (Penelope Vélez), vêtue d'une tenue de pirate que Fletcher lui avait trouvée afin qu'elle soit plus libre de ses mouvements que dans cette robe qu'elle portait depuis son enlèvement. Duncan Hastings (Shawn Green) suivait derrière, et aida Fletcher à mettre la chaloupe à la mer. Une fois sur l'eau, les trois compagnons se laissèrent d'abord porter par les vagues pour ne faire aucun bruit qui pourrait éveiller l'attention des membres de l'équipage, puis lorsqu'ils furent assez éloignés du navire, Fletcher prit les rames pour vite partir le plus loin possible de ce bateau de malheur, pendant que Duncan se reposait. Grâce à la carte que le vieux marin avait dérobée dans la timonerie, tous les deux comptaient rejoindre au plus vite un archipel d'îles se trouvant non loin de là en se relayant aux rames, depuis lesquelles ils espéraient pouvoir embarquer à bord d'un bateau qui les ramènerait sur le continent.

Le jour était levé depuis deux bonnes heures tandis que l'équipage du Serpent déchainé s'activait dans tous les sens pour retrouver la prisonnière disparue. Debout au milieu du pont, le capitaine Edward Glasspoole (Lars Aaroldsen) devinant qu'elle n'était plus à bord et qu'elle n'avait pas pu s'évader seule, sans l'aide de personne, contenait autant qu'il pouvait sa colère. Lorsqu'un pirate s'approcha alors pour informer qu'une chaloupe était manquante, et que deux membres de l'équipage manquaient à l'appel, il libéra sa rage en poussant un hurlement. Le pirate face à lui tressaillit, craignant que le capitaine ne libère sa colère sur lui, mais heureusement pour lui ce ne fut pas le cas.
A présent Glasspoole n'avait plus qu'une idée en tête, trouver ces traitres et leur faire payer leur infamie. Or il devinait vers où ils avaient pris la duite. Il connaissait ces mers comme personne, et de là où ils étaient, leur seul espoir de fuite était de rejoindre l'archipel des dents de singe. Il ordonna alors à son équipage de changer de cap. Car il ne pouvait pas laisser échapper cette femme, la fortune et le pouvoir qu'elle représentait. Il devait au plus vite remettre la main sur ces traitres et ce qu'ils lui avait volé. Lorsque ce serait fait, il prendrait un malin plaisir à torturer les deux hommes avant de les jeter aux requins, puis il prendrait peut-être le temps de s'amuser avec la jeune femme aussi, pour lui faire comprendre ce qui arrivait à ceux qui tentaient de le tromper. A la simple idée de ce qu'il lui ferait, un sourir carnassier se dessina sur le visage du capitaine.

Arrivés enfin sur une île, Fletcher, Duncan et Angelica se dirigèrent vers une taverne pour se désaltérer et surtout tenter de trouver un navire pour rejoindre la côte. Ils s'assirent à une table et commandèrent à boire, puis trinquèrent en souriant à la santé de Glasspoole à qui appartenait la bourse de pièce avec laquelle ils comptaient payer leur voyage. Masquant tant bien que mal son malaise, Angelica n'en menait pas large. Fille adoptive de gouverneur, elle avait l'habitude de fréquenter une population tout à fait différente de celle que l'on trouvait dans cette taverne. Fletcher de son côté souriait en pensant à sa liberté retrouvée, bien qu'il ne se sentirait vraiment rassuré que lorsqu'il aurait rejoint le continent.
Duncan de son côté paraissait plus songeur. Ses yeux ne quittaient pas l'étrange médaillon qui pendait au cou d'Angelica, un médaillon sans valeur, percé d'un trou en son centre, que la jeune femme portait depuis toujours, sans même savoir d'où il venait. S'il pensait savoir ce qu'il représentait, le vieux marin avait gardé pour lui ces soupçons, cachant à son jeune compagnon et à celle qu'ils avait libérée son réel objectif depuis qu'il avait aperçu la jeune femme.
Depuis des années, Duncan cherchait à trouver la mythique cité engloutie, celle qui selon la légende détiendrait un pouvoir venu d'ailleurs, un pouvoir si puissant que les dieux, voilà des siècles de ça, à l'époque où les océans étaient peuplés de créatures fantastiques aujourd'hui disparues, avaient condamné le peuple qui l'avait découvert en engloutissant leur royaume. Pour beaucoup, l'histoire de cette civilisation perdue si puissante qu'elle pouvait même faire voler des navires, engloutie dans les temps anciens, n'était qu'une légende. Mais Duncan était convaincu que celle-ci était vraie.
Non seulement il en était convaincu, mais il en avait même trouvé l'entrée, entrée qui ne pouvait s'ouvrir qu'avec l'aide d'une clé ronde percée en son centre qu'il n'était jamais parvenu à trouver. Aujourd'hui, il était persuadé que cette clé était sous ses yeux, qu'il s'était trompé pendant des années en cherchant une clé classique alors qu'elle avait en réalité une toute autre forme. Mais à présent qu'il pensait avoir mis la main dessus, il lui fallait désormais retrouver l'entrée de la cité. Or ses souvenirs lui avait été dérobés par une sorcière, vivant au fond d'un marécage sur une île perdue de l'Atlantique. Enfermés dans une bouteille par magie, les bribes de mémoire qui pouvaient lui permettre de retrouver l'entrée patientaient au fond de ce marécage.

Les yeux rivés sur le médaillon d'Angelica tandis qu'ils s’apprêtaient à monter à bord du navire sur lequel ils avaient réussi à trouver trois places, Duncan s'interrogeait sur la raison pour laquelle Edward Glasspoole n'avait pas tout simplement volé celui-ci à la jeune femme avant de la jeter à la mer. Pourquoi lui avait-il laissé la vie sauve et l'avait-il gardée à bord ? Le vieux marin était convaincu que Glasspoole était lui aussi à la recherche de la cité engloutie, et sans doute Angelica avait-elle une importance particulière dans son plan. Bien que l'envie de voler le pendentif à la jeune femme et de l'abandonner là avec Fletcher le démangeait, le vieil homme préféra donc rester avec ses deux compagnons. Pour le moment, ils pouvaient encore lui être utiles.
Avant de les laisser monter à bord, Morgan Scully (Malcolm Porter) tendit la main attendant la somme que les trois étrangers lui avaient promis. Duncan attrapa la bourse qu'il avait dérobé sur le Serpent déchainé la nuit de leur évasion, et la remit au capitaine du navire qui allait leur permettre de rejoindre le continent. Soupesant celle-ci, Morgan sourit de toutes ses dents, convaincu d'avoir fait là une excellente affaire. Il ignorait pourquoi ces trois voyageurs voulaient rejoindre au plus vite le continent, et s'en moquait totalement.
Peut-être aurait-il du s'en inquiéter avant de les accepter à bord de son navire, car de l'autre côté de l'île accostait un sombre navire pirate à la triste renommé. Mettant pied à terre, Edward Glasspoole avait bien l'intention de retrouver au plus vite la trace des trois fuyard, et de faire payer les deux traitres et tous ceux qui voudraient les aider dans leur évasion.

Commentaires :

Gérard Cousin Prod : Image
Je dois t'avouer ne pas être emballé plus que ça par cette franchise commune, trop "PdC" à mon goût (mêler à de la "Fantasy") et pas assez "ouverte" (je n'aime définitivement pas les franchise commune avec une histoire qui est sensés se continuer avec d'autres...) Mais si on prend ça comme "un film tout court", le résultat bien que beaucoup trop "PdC" reste très réussit et très bien ficelé. (excepté peut-être la contextualisation: J'aurais par exemple aimé savoir où ça se passe: Un monde "fantasy"? La Terre au 17e siècle? J'aurais aimé savoir ça!^^) Le casting est très beau et assez prestigieux (d'ailleurs, je suis étonné, je croyais Shawn Green déjà à la retraite!), l'affiche est jolie, renvoyant vers une belle imagerie (même si elle fait penser à "PdC"... Ok, j'arrête, j'ai finis mon commentaire de toute façon! lol) Au final, ce sera 4 étoiles pour ce film très réussit mais dont l'univers m'inspire peu. (tout comme les personnages! Tiens, j'ai oublier de parler des persos! Outre la contextualisation de l'action, j'aurais aimé que les personnages soient plus que de simples "archétypes" avec une histoire, un peu de d'attrait, d'intérêt au travers un background, etc... Alors oui, je pense que c'est pour laisser des possibilités pour les joueurs suivant au vu de la franchise commune, mais quand même, je trouve que ça manque un peu.) Autre chose (oui, je suis hyper bavard en fait aujourdhui!) si c'est un monde "Fantasy", tu devrais faire une "carte", cela pourrait aider de futurs joueurs pour visualiser l'action, ajouter leur petit grain de sel, etc... (c'est qu'une suggestion, hein! ^^) Bon, voila, cette fois, j'ai vraiment finis!//Effectivement, une carte est inutile si c'est sur Terre! lol

Pitbull Production GM : Image
Un très bon premier film pour lancer la franchise commune et j'avoue avoir vraiment hâte d'écrire le 2e ! :D L'affiche est vraiment superbe ! Seul bémol : on ne voit pas la sorcière dans le texte :/ tu aurais pu lui donné une petite scène tout comme Glasspoole. :)

Les Flims Plalstique : Image
On ne tombera jamais d'accord mais je maintiens que l'absence de dialogues est un lourd handicap. Je ne suis pas rentré dans ce texte trop descriptif et qui manque de vie. De plus, cette histoire de pirate ne présente aucune valeur ajoutée par rapport aux innombrables autres œuvres du genre... L'affiche ne m'emballe pas malgré un bon choix d'image. Toutefois, je dois avouer que le film est bien ficelé et plutôt solide. De plus, je reconnais qu'il n'est pas évident de lancer une franchise et cette entreprise mérite d'être encouragée. 3,5 arrondi à4 .

FarmFilms : Image
La situation, très "pirates des caraïbes contre l'Atlantide" est bien posée et donne envie, mais je regrette un peu que les personnages manquent de caractérisation. Au casting c'est clairement des "beaux mecs", un jeune beau et un vieux beau, et j'ai un peu de mal à cerner les personnages en temps que... corsaires ? Aventuriers ? J'aurais aimé en savoir un peu plus sur le perso de Shawn Green et son passé par exemple. Et surtout, comment ils sont physiquement, si ils se déplacent d'une manière particulière, si l'un est expert en sabre ou en descente de whisky.... Idem pour Pénélope... un petit moment avec sa famille adoptive ou sur la manière d'avoir récupéré cette clé... C'est dommage, je trouve que ça manque un peu de matière pour un début de saga. Mais tu me diras, c'est l'occasion de compléter ! Mention spécial pour le "Toute légende a un commencement" ;) May the Force be with you !

Camhanaich Production : Image
C'est beau et bien écrit, l'affiche est magnifique. Mais il me manque un petit truc pour réellement accrocher. Comme tout 1er volet, je comprends qu'il faut poser le décors et l'ambiance. Mais du coup, il manque un peu de profondeur aux personnages. Un 4 tout de même car c'est de bonne facture. (Au fait, pour le titre sur l'affiche, c'était pas la police utilisée pour ta saga Renaissance?)
Image
Avatar de l’utilisateur
Morcar
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 23344
Inscription : Jeu Sep 07, 2006 0:15

Re: ** Uncharted Waters ** La Saga

Message par PITBULL » Dim Sep 17, 2017 13:57

Image

Uncharted Waters II : La Malédiction de l'Oubliée
Ecrit par Kelvin Pitbull et Nicolas Cier.
Produit par Pitbull Production.

La lune haute dans le ciel, indiquant parfaitement que la nuit est tombée depuis bien longtemps, peine à percer l'épais brouillard. Transperçant celui-ci, l'immense coque d'un navire s'aventure à l'aveugle dans les mers dangereuses qui abritent moult dangers. Le capitaine Edward Glaaspoole (Lars Aaroldsen) épie la mer tel un faucon, mais bien qu'ayant une excellente vue il ne peut que s'avouer impuissant face à ce brouillard étrange, tellement épais qu'il semble même envahir le pont du Serpent Déchaîné, son majestueux navire. Glaaspoole est loin d'être serein, bien qu'il ne le montre pas à ses hommes. Ce brouillard est une immense cachette naturelle pour n'importe quel pirate, capitaine de la Marine ou encore l'un de ces maudits chasseurs de pirates et bien que se sachant être non loin de l'archipel des dents de singe, le capitaine pirate se doit d'être extrêmement prudent à la barre de son bâtiment afin de ne pas s'échouer sur l'une des îles qui forment le célèbre archipel.
Aucun membre d'équipage ne fait le moindre bruit, sachant parfaitement qu'ils ne sont pas en position de force. Malgré leur redoutable navire armé d'une trentaine de canons, une attaque surprise pourrait les faire passer à trépas. Soudain, le silence qui commence à devenir pesant est brisé par les cris alarmants d'un matelot qui agite nerveusement le bras vers la mer, en direction du pirate chargé du pont. Arrivé à sa hauteur, celui-ci appelle aussitôt Glasspoole tandis que des murmures inquiets se font entendre dans tout l'équipage.
Lorsque le capitaine arrive enfin au bord du navire pour voir ce qui effraie tant ses hommes, un frisson lui parcourt l'intégralité du corps. Des centaines de débris flottent à la surface, certains d'entre eux se trouvent être recouverts de sang ou pire encore, de morceaux humains tels que des jambes, bras ou des bustes sans bras ni tête. Observant le spectacle macabre qui passe sous ses yeux sans que la moindre émotion n'émane de son visage, Edward Glasspoole retourne à la barre tandis que le silence revient à bord du navire pirate. Alors qu'il continue son avancée dans la brume, le Serpent Déchaîné vient à percuter les débris d'un navire déchiqueté. La proue et la poupe étant encore visibles, coulant doucement vers les abysses.
Le navire semble avoir éclaté de l’intérieur mais il n’y a aucun feu qui indiquerait une quelconque explosion de poudre. Les hommes de Glasspoole s'alarment alors sur le pont, suivant les ordres de leur capitaine, armant les canons et s'équipant de tromblons, pistolets à rouet ou à silex ainsi que de sabres. Ces derniers sont parés à une attaque de la Marine ou pire encore, de chasseurs de pirates. Mais Glasspoole craint que tout ceci soit parfaitement inutile.

Car selon lui, aucun navire de guerre ne peut être responsable du sort funeste de cet équipage, ou plutôt de leurs restes, ainsi que du bâtiment qu'ils ont croisé il y a quelques instants. La seule fois où le capitaine du pirate a vu un spectacle aussi macabre, il ne devait pas avoir plus de douze printemps et n'était qu'un jeune moussaillon au sein de la Marine. Les mers étaient encore sous le règne de Jack Cutter, le légendaire et terrible pirate qui pendait les hommes d’équipages aux mâts des navires qu’il abordait, clouant les autres à la coque, avant de les dépecer encore en vie. Mais ce qu'il voyait là cette fois dépassait encore ses horribles souvenirs.
Un silence pesant et interminable a pris possession du pont, chaque homme regarde attentivement la carcasse du navire disparaissant petit à petit dans les profondeurs, depuis le quartier-maître jusqu'au dernier des moussaillons. Sur sa poupe, tous parviennent à lire le nom encore bien visible. Le Coeur de Lion sombre doucement dans les profondeurs abyssales et glacées des mers.
Glasspoole et ses hommes connaissent la réputation légendaire de ce navire pirate, causant la mort et le chaos sur les mers depuis des décennies sans connaître la moindre défaite de la part de chasseurs de pirates ou de la Marine. Certains avançaient même qu’il était le fils spirituel de Jack Cutter.

Soudain, un choc fait tressaillir le navire tandis que ce dernier ne semble pas avoir percuté le moindre débris ou quoi que ce soit d’autre. Les hommes regardent par dessus bord tandis que Glasspoole reprend la barre. La tension est à son apogée. Un nouveau silence à vu le jour. Les secondes deviennent des minutes interminables. Mais Glasspoole sait que quelque chose rôde autour de son navire.
Une nouvelle secousse se fait ressentir, bien plus forte que la première, suivie d'une troisième puis d'une quatrième toutes aussi fortes. Le Serpent Déchaîné tangue de gauche à droite tandis que de gigantesques tentacules parsemées de ventouses escaladent la coque, sous les regards terrifiés et ahuris des hommes d'équipage. Espérant se dégager de l'emprise de cette créature, Glasspoole braque la barre de chaque côté, mais il semble avoir perdu totalement le contrôle de son navire. Bien qu'ayant imaginé que le navire qu'il venait de croiser ait pu être attaqué par une puissante créature telle qu'on les décrivait dans les légendes, jamais il n'aurait pensé que ceci puisse être vrai. Or celle qui s'attaquait à son navire avait tout d'un kraken, l'un de ces légendaires monstres marins dont il a souvent entendu les récits de marins, ou d’ivrognes se croyant marins, dans les tavernes dans lesquelles il passait des nuits. Jusqu’à ce jour, il était persuadé qu’il s’agissait de récits pour faire peur aux enfants ou racontés par des fous. Etait-ce possible que tout ceci soit vrai ?
Le pont éclate en morceaux à divers endroits laissant place à des tentacules s'agitant dans tous les sens. Le Serpent Déchaîné est transpercé de part en part. Des hommes hurlent alors qu'ils sont attrapés par des tentacules et serrés au point d’être coupés en deux ou jetés par dessus bord. Des hommes de Glasspoole tentent de se défendre en tirant sur les tentacules du terrible monstre marin ou en les frappant de leurs sabres mais sans succès, n’ayant pour seul résultat que d’énerver davantage le kraken.
Le capitaine descend rapidement les marches donnant sur le pont lorsqu'il est violemment projeté hors du navire. Atterrissant dans l'eau, il ne peut qu’assister totalement impuissant à la destruction de son navire et à la décimation de son équipage. Tandis qu'il est emporté par les flots, Glasspoole voit son navire se faire éclater de l'intérieur par les tentacules du kraken avant qu'un débris ne heurte son visage lui faisant perdre connaissance.

Fletcher (Graham Cannon) est assis à l'avant du navire de Morgan Scully, le défunt capitaine de la Catin des Mers, qui semble voler sur les vagues, ses voiles gonflées par le vent. Le jeune homme tourne et retourne sans cesse dans sa main une pierre gravée sur les deux côtés en se remémorant les événements qui se sont déroulés dans le marais de cette maudite sorcière Tiesha, tandis qu’il sent le vent fouetter son visage avec douceur. Il n'arrive pas à penser à autre chose que la mort de Duncan et la disparition d'Angelica, dans ces abominables marais. Le fait d'être parvenu à terrasser la sorcière et libérer tout ce qu'elle avait volé et détenait dans ses maudites bouteilles ne parvient même pas à le consoler, car il n'arrête pas de penser aux révélation que cette folle lui a faites avant de mourir.
Selon elle, elle avait pour mission de protéger le monde d'un antique pouvoir qui corrompait les hommes, et de terribles créatures, aussi bien marines que terrestres, qui peuplaient la Terre dans des temps anciens. En détruisant ses bouteilles enchantées, Fletcher et les siens avaient libéré ces créatures des temps anciens. Et si jamais quelqu'un remettait la main sur ce pouvoir antique découvert par le peuple de la cité engloutie, le monde ne serait plus jamais le même. Déterminée à accomplir sa mission et à empêcher les Hommes de retrouver la cité engloutie et de libérer le mal qui y sommeillait, Tiesha ne s’était pas rendue compte à quel point elle était petit à petit devenue infâme.
Fletcher repense également à la disparition d’Angelica, cette dernière avait touché une pierre gravée d’un étrange symbole, sur les deux faces, avant de s’évaporer comme si elle n’avait été constituée de sable. La pierre en question est celle qu’il tient dans la paume de la main droite. Il ne peut s’empêcher de la fixer. Pourquoi n’est-elle plus qu’une pierre tout aussi banale qu’une autre à présent ? Pourquoi le fait qu'il la touche n'avait-il aucun effet sur lui ?
Devenu le nouveau capitaine de la Catin des Mers comme l'a souhaité Morgan Scully avant de mourir, Fletcher avait suivi son instint et après avoir quitté les marais de Thiesha, il avait pris la mer jusque Synhulla, une ville portuaire commerciale implantée sur une île aux abords de l’archipel des cornes du diable réputée pour y abriter nombre de personnes voulant se faire oublier. Là-bas trouverait-il peut-être des réponses à ses questions ?

«Alors Fletch ? On rêvasse ?!»
La phrase pronconcée par la jeune femme arrivant dans son dos le sort de ses pensées, tandis qu’elle s’assoit à côté de lui. Il salue la jeune femme sans quitter l’horizon du regard.
Mary North (Adria Boult) est une pirate mais était surtout une amie fidèle de Morgan Scully. Bien que le défunt pirate ne vivait que pour étancher sa soif de richesse et profiter de la vie, et était intraitable envers ceux qui osaient le trahir, après tout ce temps passé à naviguer à ses côtés, Mary peut affirmer qu’il était également un homme aimé par son équipage et dévoué à ses hommes. C’est d'ailleurs grâce à lui qu'elle est désormais capitaine de son propre navire, après un abordage parfaitement mené au terme duquel il avait décidé de lui offrir une frégate de la Marine qu’elle aura rapidement renommée Le Sinistre Hurleur, en référence aux canons uniques qui armaient le navire et lâchaient une détonation stridente lors des tirs.
Mary ne fait pas entièrement confiance à Fletcher, mais elle l’apprécie en tant que compagnon et ces derniers mois il a fait ses preuves en tant que capitaine et meneur d’hommes. Après avoir été transpercé par l’épée de Glasspoole, Scully avait demandé à son amie de se porter garante de Fletcher auprès de l'équipage. La dernière requête du capitaine avant de mourir avait été que son navire revienne à Fletcher. Elle a donc respecté le voeux de son ami, mais elle sent que le nouveau capitaine lui cache des choses, notamment liées à cette pierre qu’il ne cesse de fixer et de tournoyer dans ses mains. Si jamais il lui joue un mauvais tour il devra prier pour qu’elle ne le découvre pas. Sinon il en paiera de sa vie.
Soudain, tandis que la Catin des Mers vogue tout droit vers le port de Synhulla, la pierre dans les mains de Fletcher se met soudain à luire d’un léger bleu ciel.

James Holtley (Jeff Sharko) est au chevet de sa fille qu’il regarde avec douceur en lui caressant le front fiévreux. Cela fait des semaines qu’il appelle tour à tour les médecins de l’archipel des cornes du diable en espérant que l’un d’eux trouve un remède au mal de sa fille, sans succès. Sa femme se tient à ses côtés, observant une pierre posée sur la table de chevet de leur enfant. James croise son regard et fait rapidement le rapprochement, cette mystérieuse pierre ornée d’une instruction sur chaque côté a été trouvée par leur fille sur la plage non loin du port de Synhulla et elle est tombée malade quelques jours plus tard.
James est un ancien marin. Pirate à bord du Cœur de Lion durant des années, il a finalement décidé de vivre paisiblement sur cette île avec sa famille après avoir pillé un dernier convoi maritime avec ceux qu’il considère comme étant ses frères.
Jamais il n’aurait pensé que ça se passe de cette manière.
Fou de rage, l’ancien pirate prend la pierre et sort de la maison avec la ferme intention de se débarrasser de cette saloperie ! Il se met face à la mer et tend le bras pour y envoyer la pierre, lorsque quelque chose stoppe son geste : une lueur bleue ciel émane soudain de la pierre.
James lève les yeux vers l’horizon et aperçoit deux navires au pavillon noir qui approchent du port.

Edward Glasspoole est à fond de cale. Au-dessus de lui, il voit les vas et viens des membres de l’équipage du capitaine qui l’y a jeté et enfermé. Ce couard n’a même pas eu l’audace de se montrer. Soudain, un bruit métallique se fait entendre avant que la lueur du soleil ne vienne percuter la rétine du capitaine pirate. Il voit des bottes descendre lourdement les marches qui amènent à la cale avant qu’une ombre se met à s’approcher de lui.
Recouvrant peu à peu la vue, il reconnaît très rapidement l’homme lui faisant face et qui s’agenouille pour arriver à sa hauteur.
Thomas Covent (Igor Berbatov) regarde silencieusement son prisonnier. «Le célèbre capitaine du Serpent Déchaîné me fait donc l’honneur de sa présence !» s’exclame-t-il soudainement, un grand sourire traversant son visage. Glasspoole ne lâche pas le moindre mot, fixant le regard de son geôlier avec une forte envie de lui retirer les yeux des orbites à l’aide d’une dague. Thomas Covent est réputé comme étant le pire chasseur de pirates qui soit, traquant les pirates avec un terrible acharnement qui lui a rapidement valu d’être surnommé le chien des mers. Il doit avoir à son actif une cinquantaine de pirates pendus par ses propres mains ainsi qu'une dizaine de navires coulés. Glasspoole sent une main se poser sur son crâne, une seconde plus tard il est fortement empoigné par les cheveux. Le chasseur de pirates le fixe intensément dans les yeux, «Pourquoi ton équipage t’a largué sur cette île, vermine ?» demande-t-il d’un ton moqueur.
Glasspoole lui raconte alors l’attaque du kraken et la destruction de son navire. Un long et pesant silence se place alors dans la cale lorsqu'il termine son histoire, puis Covent explose littéralement de rire. Il relâche le pirate avant d’avancer vers l’escalier, il n’a jamais entendu pareille idioties à part dans les tavernes regorgeant de pochtrons racontant des histoires totalement débiles sur des monstres marins dominant les mers à l’époque d’une cité majestueuse, désormais engloutie.
Voyant que ses dires ont certainement scellé son sort, Glasspoole tente le tout pour le tout afin de paraître important aux yeux de Covent, «Je sais où tu pourrais trouver la Catin des Mers» déclare-t-il dans un ton précipité qui fait s’arrêter le chasseur de pirates. Covent se retourne alors vers lui, le regard brillant d'intérêt.

Angelica (Pénélope Vélez) se réveille dans un lit chaud et douillet. Se redressant en caressant le médaillon rond percé d’un trou en son centre afin de s’assurer de sa présence, elle regarde doucement autour d’elle avant de se lever. Remarquant une porte entre-ouverte, il ne lui faut que très peu de temps avant d’accourir vers celle-ci et de sortir de la pièce où elle se trouve qui donne sur la plage face à une mer agitée. Une femme regarde la mer sans prêter attention à Angelica qui s’approche doucement en lui demandant qui elle est et où elle se trouve.
Angelica n'obtient pas d'autre réponse qu'un silence. Grognant quelques mots incompréhensibles avant de faire demi-tour, elle n'a le temps de faire que quelques pas lorsque l’inconnue lui parle d’une voix douce semblant être bienveillante. «Enfin, tu es réveillée Milnhüa.» Ne comprenant pas à quoi fait référence la femme qui lui fait face, l’amie de Fletcher lui demande ce que signifient ce nom. Pour toute réponse, cette dernière commence par se présenter comme étant Ethléïa l’Oubliée (Izabella Lavez) et affirme être une amie des parents d’Angelica. Elle lui affirme alors que son véritable prénom n'est pas Angelica, mais Milnhüa. Bien qu’étonnée par cette révélation, la jeune femme affirme que c’est impossible avant de se taire en voyant le médaillon rond percé d’un trou en son centre qui pend autour du cou de son interlocutrice. Angelica reste bouche bée plusieurs secondes avant de pouvoir à nouveau faire usage de la parole. Refusant de croire ce qu’elle vient d’entendre, elle ne peut s'empêcher d'être intriguée par le fait que cette femme possède le même médaillon qu'elle.
Pour terminer de la convaincre qu'elle dit la vérité, Ethléïa raconte à Angelica des choses pertinentes sur son enfance, la manière dont elle fut trouvée par ses parents d’adoption notamment. La jeune femme n’arrive pas à y croire, voulant à tout prix connaitre son passé, cherchant des réponses à ses question depuis des années sans en trouver aucune, elle tombe sur une femme affirmant être sa mère après avoir été littéralement évaporé en contact avec une pierre trouvée dans la hutte de la sorcière Tiesha. Dernière chose dont elle se souvient.
Voyant la méfiance dont fait preuve Angelica à son égard, Ethléïa décide de lui raconter ce qu’elle sait, notamment concernant ses parents et l’endroit d'où elle vient réellement. Cependant une quinte de toux fait s’arrêter le début des révélations de la femme brune, elle se crispe de douleur en affirmant que sa malédiction refait surface. Elle se met à hurler de douleur avant de regarder vers Angelica qui en attrape un violent frisson de terreur. Ethléïa se met à hurler à Angelica de se mettre à l’abri. Alors que la femme se tient la tête en hurlant sans s’arrêter, la mer s’agite de plus en plus violemment et le ciel s’assombrit au point de devenir pratiquement noir.
Des océans surgit alors une gigantesque créature, liée à Ethléïa, qui se met à marcher vers la plage. Cette dernière semble faire la taille d'une montagne tant elle est immense. Le ciel tremble, les oiseaux s’envolent des forêts aux alentours. Cette créature, ayant un corps semblant être fait de corail et de roches parsemées d'algues, notamment le visage qui semble en être intégralement constitué, pousse un grognement puissant et rauque faisant trembler le sol tandis que chaque pas fait s'agiter l'océan tout entier. Le remous des vagues est si puissant que la taille de ces dernières semblent mesurer plusieurs centaines de mètres.
Selon la légende, un géant des mers est lié à sa propriétaire pour la vie. S’il viendrait à mourir alors son lien avec l’humain serait brisé, entraînant la mort de ce dernier. Une malédiction semblant être jetée par les dieux eux-mêmes. Cependant, en voyant Angelica qui s’approche doucement d’elle. Ethléïa se met à lui crier de courir vers la forêt pour se cacher. Sans quoi elle ne survivrait pas à ce qu’il va se passer.

L'herbe s'écrase sous les pas d'Angelica alors qu'elle repousse les branches, lianes et autres broussailles de son chemin. Elle court aussi vite qu'elle peut, sachant que sa vie est en danger après avoir vu la réaction d'Ethléïa une fois que cette chose est sortie de l'océan. Alors que les enjambées de la jeune femme l'emmènent encore plus profondément dans la jungle, Angelica trébuche lourdement sur une racine dépassant du sol. En se relevant elle remarque une construction étrange devant elle. De forme rectangulaire à sa base avant de partir en forme pyramidale en son sommet.
D'étranges écritures parcourent l'intégralité d'une partie de ce qui ressemble fortement à un temple, recouvert de feuilles et autres lianes à moitié pourries. De forme rectangulaire il pourrait s'agir d'une entrée camouflée par la roche. Angelica frotte sur cette dernière afin de retirer les végétaux pourrissant qui l'empêchent de contempler pleinement les écrits. A peine eut-elle effleurer la roche composante du temple que ce dernier semble trembler dans un fracas assourdissant. Les étranges écritures s'illuminent d'un bleu cyan tandis que la forme rectangulaire s'abaisse dans le sol.
La jeune femme regarde l'entrée béante d'un regard ahurit avant d'avancer d'un pas hésitant à l'intérieur. Peut-être sera-t-elle à l'abri à l'intérieur face à cette immense créature qui a surgi des mers ? Alors qu'elle s'aventure prudemment au sein du temple, Angelica arrive face à un autel semblant être fait d'un élément transparent où émane une légère lueur bleutée. Elle touche l'autel, pensant que la réaction serait la même qu'à l'extérieur. Mais il n'en est rien.
La belle brune remarque au centre de l'autel un trou rond avec à son centre une pointe émanant du composant translucide. Il ne lui faut pas longtemps pour comprendre que ce trou correspond parfaitement avec avec son médaillon. Elle l'arrache de son cou avec détermination et l'amène rapidement vers le trou avant de stopper son geste, réfléchissant aux conséquences que son geste pourrait avoir. Un long hurlement strident la tire de ses pensées hésitantes. La créature marine ne l'a visiblement pas oubliée !
Angelica enfonce le médaillon dans l'orifice qui lui est approprié. Une explosion lumineuse surgit alors, aveuglant Angelica quelques instants. Un halo de lumière bleue cyan s'extirpe de la composante transparente et remonte l'intégralité du temple jusqu'à atteindre son sommet et de s'échapper par un orifice semblant être propice à cet usage. Le halo lumineux perfore les épais nuages et semble continuer son chemin bien plus loin encore.

Fletcher, en présence de Mary, s'entretient avec James concernant la pierre qu'il a en sa possession. Elle est identique trait pour trait à celle qu'Angelica a touchée, à l'exception du symbole présent sur les deux faces de la pierre qui est différent.
Holtley lui explique que sa fille est tombée malade une fois qu'elle a pris cette pierre dans les mains. Le capitaine de la Catin des Mers regarde attentivement les deux pierres, serait-il possible qu'il en existe encore d'autres dispersées aux quatre coins des océans ? Serait-il possible que ces pierres aient des facultés uniques, totalement différente de l'une à l'autre ?
«Cette petite est-elle vraiment ta fille ?» La question posée par Mary semble perturber l'ancien pirate qui avoue finalement que non, lui et son épouse l'ayant trouvée dans un panier en osier sur la plage il y a six ans désormais. L'amie du défunt Capitaine Scully se retourne vers Fletcher en déclarant que c'est logique. Sous le regard interrogateur de son comparse elle poursuit, «Ton amie qui s'évapore après avoir touché cette pierre et maintenant cette petite fille qui tombe malade après avoir été en contact avec celle-ci. Il n'y a que certaines personnes qui sont sensibles à ces pierres, et les deux que nous avons trouvées pour le moment ont toutes les deux été adoptées ! Mais je ne saurais dire ce qui les lie.»
Soudain, un halo lumineux bleu transperce le ciel. Des personnes se rassemblent rapidement sur la plage en observant le ciel. Fletcher est persuadé que cet halo lumineux à un rapport avec son amie disparue. Il décide alors de rejoindre au plus vite la chaloupe pour remonter à bord de son navire. Mary fait de même en regagnant la chaloupe de son navire gisant sur la plage. Avant de partir, Fletcher remarque que les deux pierres devenues bleues cyan s'illuminent avec d'avantage d'intensité à présent ! Il sait qu'il trouvera Angelica ou tout du moins une trace de son passage en se rendant vers la source de ce halo. C'est en se sentant débarrassé d'un poids qu'il regagne la chaloupe où attendent ses quelques membres d'équipage.
James regarde par la fenêtre de la chambre de sa fille, il n'a jamais pensé être père mais c'est arrivé avec cette petite. Si il peut mettre fin à ses souffrances d'une quelconque manière il le fera sans hésitation. Il est sûr qu'en suivant Fletcher et Mary, il pourra soigner sa fille et trouver des réponses aux questions qu'il se pose. Une nouvelle aventure s'ouvre à lui, cette fois-ci ce n'est pas par avidité qu'il va prendre la mer. Ce ne sera pas pour prendre la vie et les trésors qu'il pourrait rencontrer mais bien pour sauver une vie. Celle de son trésor. Celle de sa fille.
Alors que les deux capitaines s'apprètent à repartir en mer, il court après eux, décidé à embraquer à bord d'un de leur navire.

Commentaires :

Morcar Prod : Image
Tu as bien intégré les éléments de fin du premier film que je t'avais fournis, notamment l'histoire des créatures mythiques libérées lorsque les bouteilles de la sorcière ont été cassées. J'aime beaucoup l'histoire de cet ancien pirate qui va repartir à l'aventure pour tenter de sauver sa fille. Par contre, le personnage de Mary North à moins d'intérêt je trouve. Elle vient compenser l'absence de Morgan Scully, qui n'était pas nécessairement indispensable dans la suite, et apporter un peu de féminité du côté des pirates, mais à part ça je trouve qu'elle fait un peu doublon par rapport à Fletcher. J'aime assez le fait que Glasspoole soit en difficulté et qu'il se lie à un chasseur de pirate pour se venger de Fletcher. Enfin, l'histoire d'Angelica est sympa mais très floue encore. Et le personnage d'Ethléïa, qui semble être celle qui donne son titre au film, est presque trop mystérieux aussi. Je suis curieux de voir ce que le producteur du troisième film va faire de tous ces éléments pour la suite :) L'affiche est jolie (je ne jugerai pas l'intégration du titre et du casting que j'ai fait à ta demande). J'aurais préféré quand même qu'on reste au format série A, car j'ai peur que le casting devienne gourmand après avoir tourné une superproduction et que ce soit difficile pour le suivant de le recruter sans payer des millions. Une bonne suite qui ouvre à pas mal de possibilités. Voyons maintenant si les autres producteurs de Gérardmerveille seront inspirés.

Gérard Cousin Prod : Image
C'est très bon, vraiment (bien écrit, agréable à suivre...) mais j'émets quelques réserves tout de même: Je n'ai pas comprit vers où va le scénario du film. Tu densifie l'univers, tu l'étoffe de très belle manière mais je n'ai pas vu de fil rouge à suivre, une trame principale. J'ai l'impression du premier épisode d'une série (là où on "expose" les persos, le pourquoi du comment, etc...) Tu a magnifiquement évité l'écueil "Pirates des Caraïbes" car ton film n'a rien à voir avec cette franchise Disney. Mais là, j'ai eu l'impression que tu poser les "bases" comme on le fait lorsqu'on fait une franchise personnelle mais là, le truc, c'est que c'est un autre qui continuera. (C'est un peu confus dans mon esprit, je sais pas si tu comprend ce que je veux dire! ^^) Malgré ces réserves, on est face à un très bon film et tu t'es sacrément bien débrouillé à l'écrit! (et tu y a même rajouter un clin d'œil à "Lionheart"! Mais le "Serpent Détachée", c'est pas une référence à "Lord Korrigan"? Le "Daltazar" j'avais expliquer que c'était le nom du "serpent enchainé" dans sur le plan astral de Jitrae, le fameux dévoreur... C'est aussi une référence ou un pur hasard? ^^) Le casting est très bon, l'affiche est chouette, assez sobre. Au final, ce sera un très bon 4 étoiles pour ce très bon film qui continue la franchise commune "Uncharted Waters" de belle manière! ^^

Aliens Production : Image
Alors ce qui est sur, c'est qu'il y a de la lecture lol, mais pour une superprod c'est logique, Belle histoire sur la piraterie, super bien tourné et bien développé, chaque personnage a également son histoire que tu prend même la peine de séparer sans que ca fasse brouillon et qu'on s'y perde, que dire de ton affiche que je trouve excellente et bien travaillé. Je n'ai pas eu la chance de découvrir le premier opus, que je prendrai également le temps de lire ...
Kelvin Pitbull, PDG de la Pitbull Production ainsi que fondateur et PDG de la Pitbull Production GM
Le Cinéma, un univers passionnant, une passion tout simplement !
Avatar de l’utilisateur
PITBULL
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 9294
Inscription : Sam Sep 18, 2010 12:48
Localisation : Gérardmerveille

Re: ** Uncharted Waters ** La Saga

Message par Erbaf » Lun Fév 26, 2018 11:32

Image

Uncharted Waters III - La Marque du Reptile
Ecrit par Stéphane Kingue
Produit par Misterdada Studio

Profitant de la nuit de pleine lune, Fletcher Greetham (Graham Cannon) et ses compagnons embarquent à bord d'une chaloupe pour rejoindre l'île brumeuse et verdoyante près de laquelle ils ont ancré la Catin des Mers. En débarquant de nuit, ils espèrent pouvoir infiltrer l'île plus discrètement, et échapper à son propriétaire. Depuis qu'ils ont libéré sans le vouloir les nombreuses créatures retenues prisonnières dans les bouteilles magiques de la sorcière Tiesha, et d'avoir pour la même occasion entièrement recouvert le monde entier d'une brume épaisse, Fletcher et Angelica Velazquez (Penelope Vélez) ont déjà croisé de nombreuses créatures qui n'existaient jusque là que dans les légendes. Et la légende qui entoure celui qui veillerait sur ce lieu était pour le moins peu rassurante.

On raconte que c'est sur cette île que le légendaire capitaine Gary Alday (Orson Lee), dit Le Crocodile, s'était échoué il y a très longtemps avec son équipage, à cause de multiples vagues scélérates comme il n'en avait jamais vu auparavant. Selon la légende, les survivants du naufrage avaient tenté de traverser l'île marécageuse peuplée de reptiles pour rejoindre l'antique forteresse qui trône en son centre, mais ils avaient été attaqués par des serpents venimeux et de dangereux crocodiles. Un à un, tous avaient succombé aux attaques et aux morsures mortelles, à l'exception du capitaine Alday. Luttant de nombreux jours pour atteindre la forteresse, il avait survécu malgré les morsures. Mais envahi par un poison maléfique, son corps avait petit à petit mué pour devenir une créature étrange et effrayante. Portant toujours sur lui les mêmes vêtements depuis le jour de son naufrage, il était maigre et de grande taille, avait la peau très blanche, les cheveux longs noirs ébouriffés et ses yeux et dents étaient semblables à ceux d'un crocodile.
Obsédé par l'idée de retrouver son corps d'antan et de perdre ces pouvoirs qu'il vit comme une malédiction, il ne sait pas pourquoi Dieu a fait de lui l'homme qu'il est devenu: épuisé, constamment grippé avec une toux chronique et... immortel. Les morsures des reptiles ayant fait de lui un monstre, on raconte que tous ceux qui se sont approchés d'un peu trop près de son île ont été possédés par un esprit maléfique qui provoque la folie, et deviennent les serviteurs du Capitaine Alday sur qui il réalise des expériences pour tenter de faire un échange de corps.

Si tout ça n'était jusque là que du domaine des légendes, depuis le jour où Fletcher et Angelica ont combattu la sorcière Tiesha, une lueur verte transperçant le ciel jaillit de la forteresse située au centre de l'île, une lueur semblable à celle qui avait permis à Fletcher de retrouver Angelica, aux prix de certains sacrifices comme la disparition de James Holtley, évaporé dans la nature sans vraiment savoir s'il est mort ou non.
C'est la raison pour laquelle il se sont rendus sur l'île. Mais le chemin a emprunter pour rejoindre la forteresse du capitaine Alday passe par une forêt remplie de serpents venimeux et de dangereux crocodiles. Aussi, une rivière marécageuse également remplie de reptiles, entoure la forteresse dont la seule entrée passe par un pont en bois fissuré permettant de franchir la rivière.

Réveillé de la profonde hibernation dans laquelle il a été plongé durant de longues années par la sorcière Tiesha, Gary Alday a repris ses activités d'antan, capturant les malheureux qui passent trop près de son île. C'est ainsi qu'il y a quelques mois, il a pris sous son aile Charlotte Mainwaring (Gaia Williams), une jeune femme qu'il a marquée de son empreinte en la mordant au cou et en lui transmettant plusieurs capacités surnaturelles comme la possibilité de contrôler et/ou invoquer certains reptiles, d'avoir un puissant souffle, et de paralyser son adversaire si on la regarde trop longtemps dans les yeux afin d'en faire ce qu'elle en veut durant quelques secondes. Et quand elle attaque, elle agit instinctivement comme un crocodile.
Ayant fait d'elle sa disciple, Alday l'a chargée de localiser les bateaux de marchandises qui flottent près de l'île et les personnes physiquement compatibles pour tenter l'échange de corps avec lui. Mystérieuse sur son passé aux yeux d'Alday, Charlotte lui a en fait fait croire qu'elle a perdu la mémoire suite à la morsure du capitaine et se voit maintenant obligée d'obéir à ses ordres. Elle est l'enfant d'un étranger d'une des nombreuses petites îles de l'océan Atlantique. Elle a grandi en Angleterre, au côté de son père peu présent et de sa mère alcoolique. Indépendante et maltraitée étant enfant, Charlotte a quitté la maison dès ses seize ans avec une maturité certaine, en commençant une carrière de batelier pour éviter de travailler comme une prostituée. Petit à petit, elle désire laisser ce travail derrière elle afin de devenir capitaine d'un navire, et ce peu importe la branche. Mais le sort la rattrape lorsqu'elle vit une nuit cauchemardesque en assassinant un homme important qui voulait abuser d'elle sans savoir qu'il s'agissait d'un membre de la famille royale. Désormais recherchée et avec une grosse récompense sur sa tête, des personnes sont intéressées par son arrestation. Elle a été chassée partout où elle essayait de trouver refuge jusqu'à ce qu'elle croise la route d'un véritable criminel. Connaissant la situation de la jeune femme, ce dernier décide de l'aider. C'est alors qu'une nuit, Charlotte a été témoin de ce que son sauveur était capable de faire : de commettre un double assassinat. Un véritable pirate sanguinaire et sans pitié. Elle était tellement fascinée par son talent et se sentait en sécurité auprès de lui qu'elle a décidé de le suivre. Et puis, elle n'avait nulle part où aller. Le pirate, conscient de ce qu'il fait, a permis à Charlotte d'apprendre à se battre et à agir dans l'ombre, dans la plus grande discrétion. Impressionné par ses compétences, son mental et son courage face à sa propre disparition aux yeux de la société, le pirate épargne la vie de Charlotte et une brève idylle naît entre eux. Ce pirate n'est autre qu'un certain Edward Glasspoole (Lars Aaroldsen).

Observant l'île, Fletcher cherche le chemin parfait pour ne pas se faire repérer. Charlotte se trouve de l'autre côté de la Catin des Mers sans que personne ne la remarque, et voit une femme dormir à l'intérieur, Mary North (Adria Boult).
- On devrait passer par là, fait la voix d'Angelica à l'extérieur.
Couchée sur le dos, les yeux fermés, Mary dort profondément. Charlotte écoute la respiration de la jeune femme. Elle a le sentiment, sans vouloir le faire, qu'elle pouvait lui faire subir toutes les atrocités possibles sans que Fletcher et Angelica ne le remarquent. C'est la nuit et il y a la brume. Toute frissonnante à l'idée d'avoir une proie aussi facile, Charlotte pose sa main sur la bouche de Mary, la réveille et l'oblige à la fixer droit dans les yeux afin de la manipuler à son aise. Des marques se forment autour du visage de Mary.
- Est-ce que tu vas m'écouter ? demande Charlotte.
Mary répond par l'affirmative et Charlotte lui chuchote les consignes. Traversant la pièce, Mary se dirige vers ses amis en s'armant de son épée.

[…]

Ethléïa l’Oubliée (Izabella Lavez) a envie d'en savoir davantage sur les vraies raisons qui a poussé Edward Glasspoole (Lars Aaroldsen) à suivre discrètement la Catin des Mers, ignorant les liens qu'il possède avec Fletcher et Angelica, mais elle se tut, ne voulant pas le harceler. Elle pense savoir au fond d'elle de quoi il s'agit, d'une raison beaucoup plus personnelle, mais elle ne peut pas le faire changer d'avis et revenir sans cesse sur ce sujet ne ferait qu'empirer les choses.
Edward a perdu la raison. Dès l'aube, alors que la brume semble réunir ses forces dévastatrices, il a scruté toutes les traces possibles afin de retrouver Fletcher et Angelica. D'ailleurs, c'est en faisant ces recherches qu'il a trouvé Ethléïa et emmenée avec lui. Des éclats de voix semblent résonner dans sa tête. Il chantonne des mélodies ou alors se met à parler tout seul. Une fois, il s'en était rendu compte qu'il en est resté paralysé de peur, à se regarder dans le miroir sans rien dire. Les voix avaient continué de façon insupportable, puis le silence était revenu sans qu'il comprenne le pourquoi du comment.
Arrivé sur l'île du reptile dont il ignore tout – Ethléïa ne lui a rien dit sur ce sujet, Edward tourne et retourne son sabre. En se posant sur la plage, il croit entendre la voix d'Angelica au loin. D'un ton irritant, il lui promet un juste châtiment et qu'elle va regretter de l'avoir trahi durant tout ce temps. Edward se met à crier. Ethléïa lui conseille de faire moins de bruit et le rejoint.
- Parlez moins fort. On ne sait pas sur quoi on pourrait tomber. En plus, avec toute cette brume, on ne peut pas dire qu'on soit en sécurité. De toute façon, on aura du mal à les retrouver tant que la brume sera encore là. Et qu'est-ce qu'on fera si on tombe sur des ennemis ?
Edward fait un signe de dénégation. Il se tourne vers elle. Il ne croit pas que la brume partira un jour.
- Je les tuerais. Je prendrais mon épée et je les tuerais, comme je l'ai fait avec ce salaud de Covent. Toi et moi. Tu t'occupes de me guider et moi je m'occupe du reste. Si jamais tu ne me suis pas, c'est moi qui me chargerais de toi. C'est tout.

Au moment de s'aventurer dans la forêt, les voix cessent. Il ferme les yeux pour se concentrer et reprend son chemin. Mais ce comportement, encore plus que l'île, inquiète Ethléïa. Va-t-il reprendre ses esprits ? Que se passe-t-il ?
Va-t-il réussir à se libérer ?
Quelques minutes plus tard, un bruit étrange vient rompre leur solitude. Puis Edward entend des râles ressemblant à des débuts de vomissement. Ethléïa se tourne et pousse un cri.
Des possédés d'Alday foncent vers eux.
Serrés l'un contre l'autre, ils se précipitent à l'opposé sans se poser de questions et cherchent où aller à chaque virage. Pris dans un cul-de-sac, ils entendent un brouhaha de plus en plus près où se mêlent des cris de joie, des grognements, des râles et des bruits de casse. Ils peuvent voir enfin les créatures qui les pourchassaient au bout de l'autre côté de l'impasse. Même en s'éloignant, Edward ne peut s'empêcher de jeter un dernier regard horrifié.
L'île s'éveille.

[…]

Le silence de la Catin des Mers semble narguer Mary North.
- Angelica ?appelle-t-elle d'une voix étranglée. Fletcher ?
Elle n'obtient pas de réponse.
Son regard balait le pont et s'arrête net sur la plage. Elle pousse un léger grognement quand elle remarque qu'ils ne sont plus sur le bateau.
Sans se faire repérer, Charlotte la suit en cherchant à agir au moment opportun. Oh ! Est-ce que j'ai fait tout ça pour rien ? Je suis arrivée trop tard? Un peu inquiète, elle suit Mary qui cherche ses deux amis.
Pendant que les deux femmes montent les marches pour accéder au pont, Fletcher et Angelica se sont cachés derrière elles et Fletcher suit Charlotte à pas de loup. On n'entre pas dans son bateau clandestinement. Charlotte l'entend et se retourne brusquement, amorce une esquive, mais trop tard, la main de Fletcher attrape sa manche mais, grâce à sa force animale, elle réussit à s'en défaire en la déchirant. Elle pousse un souffle puissant en sa direction et Fletcher s'écrase contre le mur. Charlotte s'en prend de nouveau à Mary. Cette fois-ci, elle lui mord le bras, puis Mary s'évanouit mollement, retirant par la même occasion l'emprise de Charlotte.
La peur gagne encore Angelica malgré toutes ces épreuves parcourues jusque-là. S'armant de son épée, elle se risque un affrontement contre celle qui vient de vaincre Fletcher d'un seul coup.
- Je suis juste derrière toi, dit Charlotte.
Brandissant son épée à deux mains, Angelica marche à reculons jusqu'à ce qu'un mur l'empêche d'aller plus loin. Elle a peur de cette créature femelle mi-humaine mi-reptile. Charlotte n'esquisse aucune émotion sur son visage, limite sans expression quand elle remarque le médaillon qu'Angelica porte autour du cou. Encore un...? pense-telle. Elle est qu'à quelques pas de sa victime qui mesure avec son épée la distance qui les séparent, essayant de la frapper au moment où elle sera à sa portée.
Fletcher reprend petit à petit conscience. La terreur et la souffrance s'emparent de lui au moment où il voit Mary allongée. Il essait de se relever en cherchant Angelica des yeux mais il en est incapable. A chaque tentative, une douleur lui transperce le dos. Il tente le tout pour le tout en criant son nom. Charlotte l'entend, regarde de nouveau Angelica, met ses deux mains l'une contre l'autre les doigts écartés et murmure quelque chose d'incompréhensible. Une lueur verte jaillit et des dizaines de serpent surgissent comme par magie sur le pont du bateau.
- Alday saura quoi faire de vous, dit-elle avant de sauter par dessus bord.

Gary Alday se cache sur cette île, Angelica en était sûre. Son nom résonne dans sa tête.
Gary...
Gary... y... y...


Son esprit lui joue des tours, comme à chaque fois qu'elle s'approche de près d'une des créatures de Tiesha. Fletcher et elle ont découvert qu'ils ont tous un lien plus ou moins fort avec la cité engloutie. Elle erre dans l'obscurité à travers les couloirs ressemblant à ceux de la forteresse de l'île. Elle a beau chercher des réponses, elle n'arrive pas à apercevoir des secrets perdus dans les ténèbres. Toutes les portes semblent fermées.
Malgré tout, quelque part, Alday l'appelle. Elle revient petit à petit à la raison et voit Fletcher à ses côtés qui a réussi à se relever en enjambant les serpents qui rampaient un peu partout. Etrangement, ils ne semblent pas agressif, ni vénimeux. Qui est cette étrange femme ?

Afin de trouver un indice concernant la cité engloutie, ils devront affronter Gary Alday qui sait des choses la concernant, ou possède même un objet ou une autre chose. Mais de quoi s'agit-il ? Il leur semble être à deux doigts de le savoir. Pourtant, Angelica sait qu'elle ne pourra compter que sur elle-même, même si c'est avant tout Fletcher qui veut la découvrir.

[…]

Le bruit caverneux des coups de maillet contre les murs reprennent. Pendu par les pieds, Glasspoole sent sa dernière heure arriver. Une silhouette se dessine devant lui, Charlotte Mainwaring, sans vraiment savoir si elle lui est familière ou non à cause de sa transformation. Elle connait son nom. Une voix monstreuse l'appelle, celle de Gary Alday. Une chose est certaine pour Glasspoole, Charlotte a peur de Gary.
Il se croit dans un cauchemar, sauf que ce n'est pas un rêve mais bien la réalité. Il sent bien qu'il n'y a pas d'issue possible. Une vague de terreur le submerge. Il a entendu des choses comme quoi ce satané monstre avait enfin trouvé le corps parfait qu'il cherchait depuis bien longtemps en parlant de lui. Il ne sait pas où est passé Ethléïa. Est-elle morte ?
Il entend le monstre tousser, tout en étant fatigué. Il s'approche de lui tout en faisant tournoyer son maillet. Son regard se pose sur le médaillon qu'il porte autour du cou, le même que celui d'Angelica et d'Ethléïa. Derrière Alday, Edward Glasspoole aperçoit Charlotte au fond de la pièce dos à eux. On peut voir sur le visage de la jeune femme des larmes couler.

Commentaires :

Morcar Prod : Image
Je ne comprends pas trop pourquoi finalement tu as voulu faire de Glasspool le personnage principal de ce troisième film, bien qu'il soit étroitement lié au nouveau personnage de Charlotte que tu introduit ici, ainsi qu'à celui d'Alday qui visiblement compte lui voler son corps. Tu aurais tout aussi bien pu garder Fletcher et Angelica en personnages principaux, et Glasspool et Charlotte en personnages secondaires, les autres venant après. Mais peu importe, j'aime assez cette aventure qui cette fois va plus se dérouler sur terre qu'en mer, sur cette île effrayante qui promet son lot de scènes sombres. Les antagonistes du film sont intéressants, et on va peut-être faire encore un pas en avant dans la quête de Fletcher et Angelica. J'avoue même préférer ton film à celui de Pit' sorti précédemment, car ici on voit plus clairement quelle va être l'intrigue du film. Après mon premier film qui après réflexion laissait trop de flou à vouloir laisser de trop grandes portes ouvertes pour les suites, et une suite qui laissait encore planer trop de mystères aussi, je pense même que ton film est finalement celui des trois qui est le mieux construit. Il reprend très bien les éléments existants de la franchise, pour proposer une aventure bien définie, même si les éléments autour de la quête principale restent toujours flous (mais je compte bien produire un autre volet qui fera avancer tout ça plus tard ;)). Ton affiche n'est pas mal non plus, même si cette grosse patte de crocodile ne rend pas nécessairement le meilleur effet. Je devine ce que tu voulais représenter par là, mais je ne suis pas totalement convaincu. Malgré tout, c'est pour moi une réussite ! Je partais pour une 4/5 au départ, mais même si ton film est loin d'être parfait, je vais lui mettre la 5è étoile car je pense sincèrement que c'est pour le moment le plus réussi de la franchise.

Gérard Cousin Prod : Image
Alors: J'ai trouver que c'était un bon opus de cette franchise commune (néanmoins, j'ai pas trop compris la brume épaisse qui recouvre le monde car j'ai pas souvenir avoir lu ça dans le film de Pit'... Mais après j'ai peut-être zappé ce détail! ^^) j'ai apprécier les nouveaux persos (notamment Charlotte: J'ai quelques idées pour le faire évoluer dans le 4e film!), c'est agréable, c'est un chouette film d'aventure et de fantastique, bref, j'ai trouvais ça plutôt bon et assurant un joli spectacle à l'écran! Le casting est vraiment très bon, je le trouve très bien, l'affiche est jolie, dans l'esprit des films précédents mais l'énorme pate de croco sur le dessus est un peu dommage car elle est pas hyper jolie... Mais au final, j'ai trouver que c'était un chouette film, assez agréable et proposant un divertissement certain! Ce sera 4é toiles pour ce film!

Pitbull Production GM : Image
J'ai vraiment un avis peu positif pour ce volet de la franchise ... Ce n'est pas mal écrit mais il y a des scènes vraiment brouillonnes où je ne savais plus qui faisait quoi. Dans les 2ers films aucune mention de brume ayant recouvert le monde n'est présente mais là c'est bien le cas... c'est une incohérence selon moi, pourquoi ne pas avoir limiter cette brume à une région ? ou l'île ? De plus, comment Ethléïa s'est-elle retrouvée avec Glasspoole ? J'ai l'impression qu'il n'y a aucun lien entre ce film et le précédent à part la mention de Holtley et Ethléïa. Pas de mention du temple découvert par Angelica. Le navire de Mary North, "Le sinistre hurleur, a disparun... Mary se résume à être une compagnon de fortune alors qu'elle est capitaine. Peut-être suis-je déçu car ce film est trop différent des 2 précédents ? Dans l'ambiance notamment ? Trop d'éléments laissés de côté aussi. C'est un film sympathique mais j'avoue ne pas avoir accroché ... Le personnage de Alday n'est pas suffisamment mis en avant je trouve, on ne fait qu'effleurer un intérêt alors qu'il s'agit du grand méchant du film. Charlotte par contre est un personnage intéressant ! Ses liens avec Glasspoole également. L'affiche est sympathique et tout comme le film elle garde une trace des films précédents mais tout en s'en affranchissant et étant bien différentes.

Zero Degree Ent. : Image
Trés bon film, trés bien écrit, et qui limite les enjeux par rapport au précédent épisodes qui apportait trop d'informations, on s'y perdait un peu. Ici, le développement des éléments existants, plus les nouvelles idées sont trés bien équilibrées, ce qui rend l'ensemble trés agréable à suivre. C'est le coup de boost dont avait besoin cette série. Un bon 5*.

The Farm Production : Image
Je ne connais pas très bien cette série ! En revanche le texte est prenant et l'affiche ! Mon Dieu !:)
Dernière édition par Erbaf le Mer Mars 03, 2021 22:05, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Erbaf
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 8848
Inscription : Mer Sep 21, 2011 18:15

Re: ** Uncharted Waters ** La Saga

Message par Gérard Cousin » Sam Nov 10, 2018 23:07

Image

Uncharted Waters IV - Les Zélotes de Léviathan
Ecrit par Alessandra Gira et Neelam Cousin
Produit par Gérard Cousin Prod

Il y a des horreurs au-delà des limites de la vie, dont nous n'avons pas idée, et les prières diaboliques d'un homme peuvent en un instant les faire surgir dans notre propre réalité.
"La Chose sur le Seuil", H.P Lovecraft

Fletcher Greetham (Graham Cannon) regarde une nouvelle fois le message laconique qu'Angelica a laissé avant de quitter le bord et ne plus revenir: "Pardonne moi mais je dois faire quelque chose, seule... A."
Le capitaine de la Catin des Mers s'en veut de ne pas s'être aperçu qu'elle n'était pas remontée à bord, il s'en veut de ne pas avoir agi en temps voulu, de ne pas avoir fait demi-tour pour la rejoindre, pour l'aider...
Il ne sait pas ce qui se passe et ça, ça le perturbe vraiment: Pourquoi Angelica ne lui a rien dit?
Ils auraient pu faire ça ensemble, quelque soit cette chose à faire...
En fait, depuis des semaines, lui et son équipage arpentent les comptoirs et les colonies, espérant obtenir un indice pouvant les conduire à Angelica...
Mais pour l'heure, rien, absolument rien n'indique où est partie celle qu'il aime...
Même si jamais il ne l'avouera à voix haute.
-"Encore à lire cette fichue lettre? Vous devez la connaitre par coeur..."
Fletcher ne prend même pas la peine de se retourner pour répondre à Charlotte Mainwaring (Gaia Williams)
-"J'ai été bien généreux de vous accueillir à mon bord. Ne prenez pas ma gentillesse pour de la faiblesse..."
La jeune femme hausse les épaules et vient se poster à côté de lui, regardant l'horizon. Ils restent silencieux.
Charlotte a eu un peu de mal à s'acclimater à l'équipage de La Catin des Mers après tout ce qui s'est passé: La malédiction dont elle était victime, les choses qu'elle a faites, le sacrifice de Edward Glasspoole l'homme qu'elle a aimé...
Et qu'une partie d'elle-même aimera à jamais, encore plus après ce qu'il a fait pour elle. Il y a une autre chose aussi...
Charlotte évite de penser à tout ça, préférant donner une image détachée et que rien ne semble toucher ou affecter. Si entre Fletcher et elle, les tensions sont quotidiennes, il faut avouer que depuis la disparition d'Angelica, ces tensions et prises de bec sont plus pour la forme. Et un soir, alors qu'il se lamentait à l'idée qu'Angelica soit en danger, quelque part, le capitaine et la jeune femme ont partagé une bouteille, ils ont parlé et Charlotte a compris pourquoi cette Angelica semble si importante pour lui. Un sentiment qu'elle connait bien et ayant un écho avec ce que lui a fait la mort de Glasspoole mais pas seulement...
C'est Fletcher qui brise le silence entre eux:
-"Mary est venue me voir dans la soirée..."
Charlotte secoue la tête: Qu'est-ce que cette fille a pu encore dire?
Se plaindre de la prise de tête qu'elles ont eu... Encore?
-"Ecoutez, Fletch..."
Le capitaine secoue la tête:
-"Ne m'appelez pas comme ça!"
La jeune femme reprend:
-"Ecoutez, "Fletcher", Mary ne cesse de me faire comprendre que je n'ai pas ma place à bord, que j'aurais du crever sur l'île du Crocodile..."
Bien sur, elle sait aussi qu'elle a failli tuer Mary là-bas et qu'elle ne semble pas vraiment prête à lui pardonner.
-"Fletcher, cette fille est chian..."
Elle n'a pas le temps de finir lorsque la vigie hurle qu'elle voit au loin de la fumée, beaucoup de fumée, venant en direction du comptoir de San Cristobal. La capitaine hésite puis donne ses ordres: Il faut rejoindre le comptoir toutes voiles dehors! Charlotte tente de l'en dissuader: Il y a peut-être une bataille là-bas!
-"Il ne fait pas bon se retrouver entre les navires du Roi de France et de celui d'Espagne lorsqu'ils se battent!"
Il ne lui répond pas mais elle a compris: Et si Angelica se trouvait là-bas?
-"Vos ordres?" demande-t-elle en faisant un clin d'oeil à Fletcher.
-"Faites préparer les canons, je pense qu'on va en avoir besoin!"

La Catin des Mers file vers San Cristobal mais plus le navire s'approche de la ville, plus le ciel est sombre zébré d'éclairs, la mer est démontée sans raison apparente...
La ville semble être la proie d' incendies, des navires à quais brulent eux-aussi donnant à la scène un aspect "infernal"...
Charlotte se signe en voyant ça.
-"Pas de bataille... Qu'est-ce qui a fait ça?" murmure Fletcher.
Charlotte voir à tribord l'eau se soulever et "quelque chose", comme une sorte d'os ou de morceau de chitine est visible et fonce en direction de La Catin des Mers.
-"Virez de bord!" hurle-t-elle au capitaine, ce dernier fait tourner la barre et l'étrange morceau sortant de la mer frôle le côté du bateau mais sans le toucher! Devant la ville en proies aux flammes, l'eau bouillonne et une forme sort de l'eau, massive, couvrant de son ombre toute la ville, l'écume et l'eau projetées éteignant certains incendies...
De son oeil énorme et globuleux, cette "chose" observe le comptoir, pousse un cri strident, horrible et terrifiant avant de cracher des flammes sur la cité! Les membres d'équipage de La Catin des Mers sont comme tétanisés par cette vision d'horreur qu'est ce monstre marin gigantesque!
Fletcher comprend ce qu'est cette chose et surtout, d'où elle vient...
-"Tout le monde à son poste et préparez-vous à faire feu!"
Il donne l'ordre: Les batteries de canons tirent en direction du monstre, pour le faire cesser de cracher son brasier sur la ville. D'un mouvement lent, il se retourne et commence à cracher des flammes en direction du navire! Fletcher utilise toute sa science de la navigation pour éviter les flammes infernales de cette chose, laissant le soin à Charlotte de donner les ordres pour tirer...
Mais la chitine qui compose la carapace de cette chose semble insensible aux tirs de canons ou de mousquets. Les flammes crachées par ce monstre sont si chaudes que l'eau touchée se vaporise en un instant, plongeant le navire dans une véritable brume! Le navire vire sur cette mer démontée, alors que le monstre s'enfonce dans les eaux pour ressortir plus loin, tentant de s'en prendre encore, au navire!
Mary North (Adria Boult) est sur le pont, recharge son mousquet lorsque les vagues soulevées par le monstre la font basculer sur le sol, elle est quelque peu assommée lorsque une nouvelle vague l'envoie par dessus bord!
En voyant ça, Charlotte ne peut s'empêcher de jurer!
Elle fonce en direction de l'endroit où Mary a disparu!
Libérée de la malédiction, Charlotte n'a plus de pouvoirs mais elle a gardé certaines choses comme des réflexes et un "instinct" développés. Et elle les utilise pour rejoindre Mary. D'un rapide coup d'oeil dans ces eaux déchainées, elle voit le corps inerte de la jeune femme s'enfoncer dans les ténèbres. Sans hésiter, elle plonge! Mary sombre dans les profondeurs et Charlotte utilise toutes ses forces pour la rejoindre. Elle constate aussi que ce monstre est "gigantesque" car même dans l'eau, elle ne distingue pas ses pattes, ses nageoires ou quoi qu'il ait, dissimulées dans la noirceur des abysses.
Charlotte attrape Mary et tente de remonter à la surface. Les deux femmes ont la tête hors de l'eau, Charlotte usant de ses dernières forces pour s'accrocher sur la coque de La Catin des Mers et grimper. Mary ouvre les yeux, ne comprenant pas ce qui se passe.
-"Ne bougez pas! Je n'en peux déjà plus alors si en plus, vous gigotez, on ne s'en sortira pas!" déclare Charlotte, à bout de souffle. Mary obéit et murmure juste un "Merci" à l'oreille de sa sauveuse.
Fletcher comprend que ce combat est perdu d'avance et décide de s'éloigner de ce monstre avant que le navire sombre!
Après une courte poursuite dans la brume, l'abomination gigantesque s'enfonce dans les eaux et n'en ressort pas, pour le plus grand soulagement des membres d'équipage encore en vie de La Catin des Mers!
Charlotte perd connaissance, épuisée après avoir sauvé Mary.

Elle se réveille dans la cabine de Fletcher à cause du brouhaha dans les couloirs et sur le pont. Elle se lève et bien que très fatiguée, se met à marcher. La porte s'ouvre et Mary apparait, tenant un linge mouillé, visiblement destiné à la tête de Charlotte.
-"Remettez-vous au lit!" ordonne l'ancienne capitaine du Sinistre Hurleur.
Charlotte refuse de se soumettre aux injonctions de Mary.
-"Que va faire Fletch?"
L'infirmière improvisée assure qu'elle doit se reposer et ne pas se soucier de ce que fait le capitaine.
-"Répondez-moi!"
Finalement, Mary cède: Il veut débarquer à San Cristobal.
Charlotte secoue la tête et quitte la cabine, suivie par Mary.
Sur le pont, Fletcher vérifie les pistolets chargés qu'il rentre dans l'étui en cuir à multiple emplacements qu'il porte sur sa chemise.
-"Vous êtes dingue ou quoi?"
Cela amuse le capitaine.
-"Me demande celle qui a plongé dans une mer déchainée pour sauver une personne qu'elle déteste?"
Charlotte reconnait qu'elle est mal placée pour juger ce qui est dingue ou pas aujourd'hui.
-"Pourquoi aller à San Cristobal?"
Fletcher la regarde puis s'approche d'elle pour lui répondre, tout bas.
-"Charlotte, le monstre qui a attaqué cette ville est lié...
Il est lié à quelque chose que l'on a fait, Angelica et moi.
Ou plutôt, lié à quelque chose qu'on a contribué à libérer..."

Il se tait et regarde la jeune femme dans les yeux.
-"Et je pense que si cette chose a attaqué la ville..."
Charlotte hoche la tête:
-"...c'est peut-être lié à Angelica et à sa présence?"
Il hoche la tête. Elle n'est pas convaincue mais se dit qu'après tout?
-"Je viens!"
Mais le capitaine refuse, elle est trop faible pour ça.
-"Dites encore une fois que je suis trop faible et je vous jure que vous le regretterez, "Fletch"!"
L'apparente arrogance de Charlotte l'amuse: Depuis des mois, leurs discussions, la nuit, autour d'une bouteille, sont toutes autres. Elle est une femme marquée par son passé, marquée par la mort de Glasspoole pour qui elle semble avoir eu, à une époque, de profonds sentiments, marqué par des secrets et des non-dits qu'elle ne partage avec personne...
Bref, Fletcher a appris à connaitre Charlotte et derrière cette façade un tantinet désinvolte et parfois agaçante, se cache quelqu'un de très intéressant et au courage sans pareil.
-"Je vous l'ai dit, ne m'appelez pas comme ça! Et allez vous préparer si vous voulez venir, nous ne vous attendrons pas!"
Charlotte hoche la tête et va dans ses quartiers, chercher ses armes. Mary décide de participer à l'expédition aussi.

A mesure que le canot s'approche de la côte, les membres d'équipage voient les restes fumants de San Cristobal, la destruction, le désastre provoqué par ce monstre...
Fletcher semble apercevoir plusieurs formes accrochées à ce qu'il reste des murs d'un bâtiment.
Il sort sa lunette et regarde.
-"Qu'est-ce que..?"
A mesure que le canot s'avance, les différentes personnes à bords découvrent avec horreur des corps crucifiés sur le mur: Leurs chairs sont carbonisées, noircies, certainement à cause des flammes de ce monstre. Mais ce qui semble évident, c'est que ce n'est pas lui qui a fait ça à ces malheureux...
Lorsque le canot est dans une petite crique, à quelques encablures de ce qui fut l'entrée de la ville, Fletcher donne ses derniers ordres: Ils se séparent en deux groupes. Le premier, il s'en charge, le deuxième, il le confie à Charlotte.
-"N'oubliez pas: Nous ne sommes pas là pour sauver ce qu'il reste de cette ville, nous devons juste découvrir si Angelica..."
Il s'interrompt.
-"Si Angelica n'est pas passée par là ou si elle si trouve toujours." conclut Fletcher.
-"Et si on rencontre les sympathiques personnes qui crucifient des gens, on fait quoi?" demande Charlotte.
Le capitaine de La Catin des Mers lui sourit:
-"Ce qu'il faut pour survivre bien sur!"

Plus Fletcher et ses membres d'équipage avancent, plus ils semblent pénétrés dans les cercles de l'Enfer de Dante: Dans la rue principale, les bâtiments effondrés, les corps écrasés, l'odeur de chair carbonisée mais surtout, les corps de malheureux, hommes, femmes et enfants, semblant comme "sacrifiés" et cloués aux murs encore debout longeant la rue principale de cette colonie. Fletcher jette un rapide coup d'oeil, craignant d'y voir le visage d'Angelica...
Heureusement, ce n'est pas le cas!
Charlotte découvre le même genre de chose de son côté, les restes de son instinct "animal" lui ordonne de faire demi-tour...
Elle et les marins de son groupe atteignent les ruines fumantes et aux vitraux explosés de ce qui fut l'église ou la cathédrale de cette colonie...
Les notes de l'orgue résonnent, jouant un morceau aux sonorités macabres et n'ayant rien de "Chrétiennes". Charlotte jette un rapide coup d'oeil dans ce qu'il reste de l'édifice et constate que des gens s'y trouvent, agenouillés au sol, psalmodiant des litanies sourdes autour de corps fraichement mutilés...
Elle ordonne à ses hommes de repartir, ils doivent prévenir Fletcher et les autres: Elle ne sait pas qui sont ces tarés mais ce sont eux le vrai danger dans cette ville!
Fletcher et ses marins, ainsi que Mary, avancent toujours plus loin à l'intérieur de cette ville en ruines, des bruits de cris et de chants leurs proviennent de plus loin.
-"Soyez prêts..." murmure-t-il.
A peine a-t-il dit cela, que des personnes, hirsutes, vêtues de haillons, hurlent et se jettent sur les membres d'équipage de la Catin des Mers!
Fletcher est le premier à réagir et à tirer!
Dans cette rue détruite, aux bâtiments en ruines, c'est une véritable bataille rangée qui se déroule: Les mystérieux assaillants sont impitoyables, ils s'acharnent sur les plus combatifs. Fletcher fait un carnage, d'abord avec ses pistolets avant d'y aller au corps à corps. Il a l'impression que ces gens sortent de partout, telles des nuées d'insectes ou rats se jetant se de la nourriture!
En plein combat, il tombe au sol, son crane bourdonne: Il passe sa main sur sa tête et il constate qu'il saigne. La dernière chose que Fletcher voit avant de sombrer dans l'inconscience, c'est un moine marchant dans sa direction...
-"Ramenez les survivants, mes enfants..."

Fletcher reprend conscience solidement attaché à une Croix de saint André constitué de bouts de charpente. Il constate que ses marins encore vivants et Mary sont dans la même posture que lui. Il voit aussi des gens au visages peinturlurés de manière tribale et vêtus de haillons, des hommes, des femmes et même des enfants...
Et au milieu d'eux, un moine à la barbe et à la chevelure blanche.
-"Libérez mon équipage!"
Frère Francisco (Aymeric Santer) semble étonné.
Le moine franciscain s'approche de lui et lui explique d'une voix douce qu'ils n'ont rien à craindre.
-"Voyez-vous, mon jeune ami, toute ma vie, j'ai cherché Dieu...
Sans me douter que je le verrais un jour!"

Fletcher voit les tics sur le visage du moine, son regard fou, comprenant que cet homme d'église a perdu la raison. Et ses "sbires" aussi.
-"Je ne vois nul "Dieu" ici..." dit Fletcher en tenant le regard du moine.
Ce dernier ricane: C'est normal, il n'est pas là!
Pas encore!
-""Dei omnipotent" est partout à la fois, non?
Alors pourquoi pas ici?"

L'un des zélotes frappe le capitaine de la Catin des Mers pour son outrecuidance mais Frère Francisco lui fait signe de cesser.
Il s'approche et lui explique qu'il ne parle pas de ce Dieu là, "imaginaire" et "faux". Il parle du véritable "dieu", un être dont la divinité se ressent au plus profond de l'esprit.
-"Léviathan! C'est Léviathan, comprenez-vous?"
Le moine semble pris d'une frénésie certaine. Fletcher a entendu parler de ce "monstre marin" décrit dans la Bible comme la personnification du Mal et de la destruction.
-"Vous ne comprenez pas? Ces livres ne sont que mensonges!
Car il est le vrai dieu!"

"Léviathan" lui aurait parlé en songe, lui aurait appris à "l'invoquer", faisant de lui son "héraut" parmi les mortels, lui apprenant aussi comment apaiser sa fureur...
Le moine s'approche, encore plus de Fletcher, lui assurant qu'il a vu la cité engloutie de Tzolk'in, lieu de repos de Léviathan et qu'il les y conduira pour y demeurer à jamais!
-"Vous êtes fou!" hurle Mary, n'en pouvant plus de ce discours.
Les zélotes de Léviathan commencent à frapper la jeune femme mais Frère Francisco leur fait signe d'arrêter.
-"Ne la touchez pas!" vocifère Fletcher.
Mais le moine s'approche d'elle et voit le crucifix qu'elle a autour du cou. Il comprend.
-"J'ai été comme vous avant: Je ne voulais pas voir la vérité en face, mon enfant..."
Il arrache le crucifix et le jette au sol.
-"...mais vous verrez la vérité lorsqu'il vous parlera aussi par l'esprit!"
Il fait signe à ses adeptes et les tambours se mettent à jouer, les fidèles psalmodient des litanies étranges et terrifiantes.
Le moine s'approche de l'un des marins, sort une dague de sous sa tunique, hurlant des mots incompréhensibles, répétés par ses fidèles, avant de trancher la langue du marin! A ce moment précis, un éclair zèbre le ciel. L'orage gronde de plus en plus alors que Frère Francisco continue de torturer le marin.
Fletcher, Mary et le reste de l'équipage sont terrifiés par cette mise en scène macabre autant que par ce qu'elle semble provoquer. Le sol semble trembler, au loin, par delà les eaux du port, la mer semble se soulever fonçant droit vers ce qui fut la colonie de San Cristobal. Et sortant des eaux face aux restes de la ville, le monstre que Fletcher et son équipage ont affronté, "Léviathan" pour les fous qui semblent l'adorer tel un dieu.
La chose pousse un cri perçant, horrible, avant de cracher des volutes de flammes sur certaines parties de la colonie mais épargnant, étrangement, là où le moine, ses fidèles et leurs "offrandes" se trouvent. Frère Francisco s'agite.
-"Voyez la puissance de notre dieu! Il nous comprend, nous sommes ses zélotes indignes mais soumis!"

Charlotte et les marins qui l'accompagnent regardent tout cela de loin. La jeune femme se dit que ce serait de la folie s'ils fonçaient tête baissée...
En même temps, si elle ne fait rien, Mary, Fletcher et les autres vont mourir...
Cela, Charlotte ne peut l'accepter!
-"Regardez!" s'exclame l'un des marins situé juste à côté d'elle: La Catin des Mers a été amené au large de l'une des criques et les zélotes ramènent visiblement ceux qui étaient encore à bord comme prisonniers! Elle voit, au loin, les écuries et la route s'enfonçant dans les terres. Elle charge plusieurs de ses hommes d'aller là-bas et de voir s'il y a encore des chevaux ou des attelages.
Le monstre marin s'approche de la zone sacrificielle et la jeune femme décide de foncer!
Suivie par les marins de son groupe, elle mène la charge: Charlotte transperce celles et ceux qui tentent de la stopper, ses hommes tirent de leurs pistolets et de leurs mousquets, les zélotes se jettent sur certains avec fureur. L'un d'eux saute en direction de Charlotte mais les réflexes surhumains qu'elle a gardés la sauvent...
Le fanatique religieux n'a pas le temps de se relever que la jeune femme lui a déjà tiré une balle en pleine tête. Le monstre semble prendre conscience de ce qui se trame, il émet un son guttural et se met à cracher des flammes, brulant autant ses fidèles que les marins, détruisant de ses étranges appendices les bâtiments encore débout, pulvérisant le sol, envoyant en l'air, tel des fétus de paille, tout ce qui a le malheur de s'y trouver...
Charlotte atteint Fletcher et le libère.
-"Non! Non! Vous défiez l'autorité du dieu!" hurle Francisco.
Les marins arrivent avec deux calèches sur la place.
Fletcher se bat comme un diable face aux fous, ordonnant à ses hommes de monter dans ces véhicules, à s'accrocher comme ils le peuvent!
-"Mary? Où est-elle?" s'inquiète Charlotte.
Elle a vite la réponse: Non loin d'un des morceaux de rue dévastée, Mary est attachée sur ce qui reste sur la croix de bois disloquée. Charlotte se met à courir alors que Fletcher donne l'ordre au cocher de fouetter les chevaux.
-"Nous ne pouvons pas vous attendre!"
Mais elle n'en a cure.
-"On vous rejoindra!"
Le monstre, comme ses fidèles, se concentre sur les équipages, tentant de détruire les attelages, Charlotte affronte quelques sbires mais n'a aucun mal à s'en défaire et à rejoindre Mary. Les pensées s'emmêlent dans sa tête, la perspective de la voir mourir...
Elle la détache et la porte sur son dos, passant par ce qui fut des ruelles, tentant de semer leurs poursuivants, de plus en plus nombreux et suivie de l'ombre gigantesque de leur "dieu".
Sur les pavés, les bruits de sabots résonnent: Fletcher a pris deux chevaux pour venir chercher Mary et Charlotte. Cette dernière monte sur l'animal, cale Mary toujours inconsciente contre elle et suit Fletcher alors que le monstre semble pris d'une fureur certaine, détruisant ce qui reste de la colonie, crachant des flammes alors que les chevaux courent le plus vite qu'ils le peuvent, rejoignant enfin les deux calèches un peu plus loin sur la route, tous avançant, s'enfonçant dans les terres, espérant que ce monstre ne les suive pas, pas plus que ses adeptes...

Les survivants, à l'intérieur des terres, sur les hauteurs, découvrent avec horreur ce qu'il reste de la ville.
Mais surtout, ils voient la Catin des Mers voguer au large.
Fletcher essaye de trouver une solution, de se repérer pour tenter d'avancer, avec bien sur, dans un coin de sa tête, récupérer son navire.
Charlotte est assise sous un arbre, les pensées se bousculent dans sa tête.
Des pensées qu'elle aimerait mieux ne pas avoir. Mary n'a pas encore les idées bien claires mais elle va "bien". Après avoir discuté avec Fletcher, elle vient s'asseoir à côté de Charlotte.
-"Vous m'avez encore sauvée..."
Son interlocutrice ne répond pas.
Mary ne sait que dire à celle avec qui elle s'est régulièrement pris la tête ces dernières semaines. Elle lui a même dit qu'elle aurait préféré qu'elle meurt sur l'île du Crocodile, surtout après ce qu'elle lui avait fait subir, qu'elle meurt pour l'avoir manipulée...
Et ce, même si Mary sait que Charlotte n'était pas elle-même à cause de la malédiction. Pourtant, malgré tout ça, elle n'a pas hésité deux fois en quelques heures à risquer sa vie pour elle.
-"Pourquoi?" ne peut-elle s'empêcher de demander.
Charlotte regarde le sol, hausse les épaules et se lève, pour rejoindre Fletcher, esquivant ainsi toute question.
Il discute avec ses hommes, regarde ce qu'il reste de munitions.
-"Une idée pour récupérer le navire?"
Il se tourne vers Charlotte et explique qu'ils doivent être à une soixantaine de miles, par la terre, de Providencia.
-"Et il y a quoi à Providencia si ce n'est des corsaires et des chasseurs de pirates?"
Fletcher lui affirme que si la chance est avec eux, peut-être, ils y trouveront un moyen de reprendre la Catin des Mers.
Elle hoche la tête.
-"Merci d'avoir encore sauvé Mary au fait."
Charlotte secoue la tête: Elle n'a pas l'âme de secourir les demoiselles en détresse donc ça ne doit pas devenir une habitude.

Providencia est une ville très vivante et son port en fait un passage obligé pour nombre de navires, autant marchands que flibustiers. Entre les tavernes et les maisons de plaisir, on y trouve des entrepôts appartenant aux négociants les plus riches, remplis de richesses venant du Nouveau Monde, attendant de partir vers l'Europe et les cours des Rois...
La plupart des marins sont restés au dehors de la ville, établissant un bien modeste campement aux abords des murailles de la cité. Certains membres d'équipage de la Catin des Mers sont recherchés et ils n'ont guère envie de se montrer dans une ville comme Providencia...
Fletcher, accompagné de Mary et de Charlotte, s'aventurent vers le port, pour s'assurer que le navire qu'il cherche est bien à quai. Les deux femmes, en voyant le navire, ont une boule au ventre en voyant la figure de proue représentant une femme nue mais dotée d'un visage horrible pourvu de tentacules...
Car tout le monde de la piraterie et des mers en général connait cette figure de proue, celui du "Coeur des Abysses", le navire corsaire de Jan Cornelis de Ruyter...
La réputation de De Ruyter dépasse le simple cadre de la piraterie: Mousquetaire dans son jeune temps dans les Provinces Unis, il devint par la suite le corsaire le plus dangereux et le plus craint même des pirates, ses méthodes implacables et son absence de pitié sont légendaires...
Tout comme son attrait pour les cités perdues, les mythes, les légendes...
-"Si on se pointe devant lui, il va nous faire arrêter!" supplie Mary.
Fletcher assure qu'il le connait.
Ce qui fait dire à Charlotte:
-"Raison de plus!"
Ils trouvent enfin l'homme qu'ils cherchent dans une taverne, assis, jouant aux dés, une indigène au teint halé mais vêtue en habits d'hommes se tenant assise à ses côtés mais ne jouant pas. Fletcher, Mary et Charlotte s'approchent de la table. Jan de Ruyter (Alec Lederman) jette un rapide coup d'oeil à Fletcher et aux filles qui l'accompagnent. Son étrange amie a déjà la main sur la crosse de son pistolet mais d'un simple regard, le corsaire lui indique que ce n'est pas nécessaire. Il reporte son attention sur le jeu et conclut la partie.
Après avoir congédié ses partenaires, il se lève et présente ses hommages aux deux femmes, leur faisant signe de s'asseoir. Il indique au capitaine de La Catin des Mers de faire de même.
-"Tu sais, Fletcher, les différentes lettres de marque en ma possession font que je pourrais te faire pendre, ainsi que tes charmantes amies..."
Il sourit.
-"Ce qui serait dommage: On ne prive pas le monde de telles beautés même si ce ne sont que de vulgaires pirates elles-aussi, n'est-ce pas mesdemoiselles North et Mainwaring..."
Fletcher s'approche de lui: Il n'a pas la patience de suivre le petit rituel de discussion du corsaire! Il lui explique ce qui c'est passé à San Cristobal. Charlotte et Mary ont du mal à y croire alors qu'elles l'ont vécu alors raconter ça à un "étranger", c'est complétement stupide.
Pourtant, De Ruyter ne semble pas décontenancé ou trouvant ça drôle. Il échange quelques mots avec son acolyte indigène et décide finalement qu'il vaudrait mieux que Fletcher viennent avec eux, pour discuter de tout ça de manière plus "tranquille" et dans un environnement moins bruyant.
-"Prenez des chambres." dit Fletcher aux deux femmes en posant une petite bourse sur la table avant de s'éloigner à la suite de De Ruyter.
Charlotte n'en revient pas de la manière dont il s'éclipse!

Dans une salle d'un calme absolu, la chambre de De Ruyter, ce dernier s'assied, son amie fait de même et il demande à Fletcher de tout lui raconter, depuis le début. Le corsaire écoute avec attention, tout comme son amie indigène. Et tous deux se figent à l'évocation de Tzolk'in.
-"Tu es sur que c'est ce nom?"
Fletcher assure que oui. C'est à ce moment-là que Izel (Amiya Tagore) décide de prendre la parole, s'exprimant de manière très correcte dans une langue qui n'est pourtant pas la sienne.
-"Ce n'est pas Léviathan", c'est Tezcatlipoca son nom!"
Dans les mythes anciens, il est une divinité terrifiante, plus noire que l'obscurité la plus profonde. Il a de multiples noms, de multiples formes mais il est un être capable d'asservir quiconque...
La légende dit que pour ce faire, les portes du temple qui lui sont dédiées dans la cité de Tzolk'in doivent être ouvertes. Fletcher se dit que tout ça, c'est sa faute. Il s'en veut d'avoir permis à une telle "chose" d'être libérée. Il s'assoit sur une chaise, dépité. Il n'y a rien à faire, Francisco et ses fidèles ont de l'avance et ce monstre va les conduire à Tzolk'in.
-"Comment le vaincre?" hasarde-t-il.
Izel explique qu'il faut détruire la statue dans le temple: Dans les légendes, Quetzalcoatl a dit que si la statue est détruite, Tezcatlipoca devra prendre la place de la pierre et dormir pour l'éternité.
Fletcher ne sait même pas où se trouve cette cité!
De Ruyter sort une carte, expliquant que si une grande partie de la cité est désormais sous la mer, une partie, dans la jungle reste émergée.
-"C'est le seul moyen de descendre dans les parties immergées."
Fletcher le regarde sans trop comprendre.
-"Vous y êtes déjà allé ou quoi?"
Le corsaire va se servir un verre pour seule réponse. Après un court silence dans la pièce, il décide de conclure:
-"Fletcher, je vais t'y conduire, toi, tes amies et ce qu'il reste de ton équipage."
Il sert un verre au jeune capitaine avant de rajouter:
-"Je n'oublie rien. Ni ce qu'on me doit, ni ce que je dois.
Et j'ai toujours cette dette vis-à-vis de ton père. C'est donc à toi que je vais la payer."


Mary est seule dans sa chambre, elle n'arrive pas à dormir: Son corps est douloureux, le bruit est infernal et le sommeil ne vient pas, surtout après l'horreur de ce qu'ils ont vécue ces derniers jours. Elle se lève, fait quelques pas et finalement, elle quitte sa chambre.
Charlotte est couchée sur son lit, regardant le plafond sale et vermoulu. On frappe à sa porte: Surement un de ces soudards! Elle attrape son pistolet et s'approche de la porte:
-"Foutez le camp!"
Seul le silence lui répond.
-"C'est Mary..."
Charlotte ouvre et celle qu'elle a sauvée entre.
Elles se font face, sans rien dire.
-"Que voulez-vous? Pourquoi me "sauver"?" demande Mary.
Charlotte secoue la tête, elle ne sait pas.
Ou plutôt si...
-"Rentrez dans votre chambre, Fletch va surement nous faire lever très tôt pour partir avec ce corsaire..."
Mais Mary refuse.
-"Pourquoi ne cessez-vous de me rabrouer?"
Cela met finalement Charlotte hors d'elle.
-"Moi je vous rabroue? Vous auriez préféré que je sois morte! Vous m'avez même dit que je n'avais pas ma place sur La Catin des Mers!"
Elle fait quelques pas, secouant la tête.
-"C'est vous, Mary, mon problème!"
Là, c'est l'ancienne capitaine du Sinistre Hurleur qui ne comprend plus. Charlotte sait lorsque tout ça a commencé: Cette nuit-là, dans la cabine où elle a pris le contrôle de Mary.
-"Les choses se sont bousculées dans ma tête, j'ai pensé vous faire du mal, c'est vrai mais surtout..."
Elle fait quelques pas, ne sachant que dire de plus.
-"Surtout, vous voyant comme ça, malgré ma malédiction, j'ai ressenti... une attirance!"
Jamais elle n'avait ressenti une telle chose, mis à part pour Glasspoole. Mais c'est surtout à bord de la Catin des Mers que Charlotte s'est rendue compte de ce que Mary a fait naitre chez elle. Et lorsque par deux fois, elle a frôlé la mort, Charlotte ne pouvait pas ne pas agir: La perdre l'aurait détruite.
-"Voila. Contente?"
Charlotte déteste être prise au dépourvu, "mise à nue". Même si elle est une pirate, quelqu'un de fort, là, à ce moment précis, elle peine à retenir ses larmes...
Mary est surprise par cette déclaration, mais pas tant que ça: Elle aussi a un "truc" pour Charlotte, sans qu'elle ne définisse quoi exactement. Quelque chose qui fait que malgré ce qu'elle lui a fait, au plus profond d'elle même, elle aimerait être "proche" d'elle et pas son ennemie, une attirance pour qui elle est, pour ce qu'elle est...
Finalement, Mary s'approche de Charlotte et l'embrasse, sans que cette dernière ne s'y attende!
Le baiser est long et langoureux.
Les deux femmes basculent sur le lit...

Au matin, lorsque Le Coeur des Abysses lève l'encre, c'est avec l'équipage survivant de la Catin des Mers, Fletcher mais aussi Mary et Charlotte qui ne se quittent plus, pour le plus grand étonnement de Fletcher... Ou pas vraiment?
A la barre, Jan de Ruyter regarde vers l'horizon, sachant pertinemment vers quoi ce voyage les amène, un sourire étrange illuminant son visage...

Commentaires :

MMP : Image
Excellente idée que d'avoir fait vieillir Alec Lederman, une idée à laquelle on aurait du penser bien avant. En tout cas, l'ensemble de la franchise est d'une belle constance dans la qualité. Et puis, un script qui commence par une citation de Lovecraft, vous jouez forcément sur du velours avec moi... :)

Morcar Prod : Image
Je l'avoue, j'étais franchement impatient et curieux de voir ce que GCP allait faire de la franchise que j'ai imaginé, et je ne suis pas déçu. Ce que j'aime assez pour le moment avec la franchise, c'est que les quatre films produits se suivent de manière cohérente, tout en proposant des univers très différents dans l'ambiance, ici une histoire très sombre dont on imagine que tout le monde ne sortira pas vivant. Je m'attendais en découvrant le casting et le titre du film à voir Alec Lederman jouer une sorte de gourou, mais non. Et pour finir, je trouve ce personnage de Jan de Ruyter très très intéressant ! Il n'y a pas à dire, tu sais lui trouver de bons rôles à ce Lederman, et je sens que son personnage ne va pas disparaitre de la franchise de si tôt. J'aime l'utilisation que tu fais des légendes sud américaines, j'aime les nouveaux personnages que tu as imaginés, j'aime l'atmosphère du film, j'aime l'affiche, et j'adorerais vraiment voir réellement la suite de ce film, ce groupe se glisser dans cette cité sous-marine dans une sorte de mission suicide. Franchement, j'adore ! Un excellent volet de cette franchise que j'ai initiée. Je ne suis vraiment pas déçu de cette participation de GCP à "Uncharted Waters". Mais bon, si j'ai tant essayé de te convaincre d'y participer, c'est bien parce que je savais que tu saurais en faire quelque chose de bien. Et si j'avais déjà été agréablement surpris par les apports de Pitbull Production et Misterdada Studio sur la franchise, les apports de GCP me plaisent aussi énormément.

Misterdada Studio : Image
Roooh cette chute avec les deux filles... Même ici il faut des quotas ou quoi ?? Bref, c'est fidèle même si j'ai eu un peu peur au début ne sachant pas trop où tu allais, ça promet du spectacle et l'affiche est une tuerie. La saga continue de belle manière et j'ai même une idée pour un autre épisode.

Pitbull Production GM : Image
Extra! J'ai tout lu d'une traite et le film est totalement prenant avec ce monstre marin qui semble invincible malgré cette histoire de statuette ^^ après mon monstre marin, bien que particulier, c'est donc le tien qui est la star et l'attraction de cet UW 4 et il semble bien plus puissant et méchant ^^ :D Le casting est très bon et j'adore la direction prise pour Mary ainsi que cette romance avec Charlotte (j'avais dans l'idée originelle de faire de Mary une lesbienne ou bi ^^) j'aime bien le petsonnage d'Alec qui est mis en place avec cette histoire de grand corsaire qui tourne autour de lui ainsi que cette idée des fanatiques du monstre marin qui semblent la faire sortir des abysses via leur rituel ? Un très bon casting malgré un personnage manquant sans qu'on en parle et une affiche qui déchire !!
Image
Avatar de l’utilisateur
Gérard Cousin
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 21103
Inscription : Mer Août 09, 2006 16:39
Localisation : Suresnes

Re: ** Uncharted Waters ** La Saga

Message par Morcar » Mar Mars 02, 2021 2:14

Image

Uncharted Waters V - L'Ecumeur des Nuages
Ecrit par Alex Krueger
Produit par Morcar Prod

Sagement assis en attendant l'arrivée de la conteuse, le petit groupe d'enfants chahutait gentiment avant que la vieille dame n'arrive. Tous connaissaient plus ou moins les contes et légendes de leur peuple, mais aucun ne savait les conter comme la vieille Yolanda qui leur donnait rendez-vous chaque semaine pour leur faire découvrir les histoires de leurs ancètres. Lorsqu'elle arriva enfin, Yolanda prit le temps de bien s'installer puis patienta jusqu'à ce que tous les enfants se soient tus. Tandis qu'elle commençait à parler, son regard parcourut sa jeune assemblée croisant celui de chacun des enfants un par un. Voir ces yeux d'enfants ébahis remplissait de joie le coeur de la vieille femme, qui s'était donné pour mission de transmettre son savoir aux plus jeunes afin que personne n'oublie quels sacrifices avaient fait ceux qui les avaient précédé pour assurer la sécurité et la sérénité de leur peuple. Mais parmi tous ces enfants, il en était surtout un qui plus que les autres encore écoutait ses paroles avec la plus grande attention. Chaque fois qu'elle venait, le petit Raúl restait silencieux du début à la fin de l'histoire, les yeux brillants et le regard empli de rêves.
Ce jour là, elle allait leur conter une histoire très importante de leur peuple, celui de cette aventurière qui avait bravé la plus terrible des créatures dans l'espoir d'atteindre leur île, une créature qui depuis toujours protégeait leur peuple l'extérieur, protégeait leur île de toute menace. C'est grâce à elle qu'ils vivaient ici en toute quiétude, et pourtant cette aventurière était venue troubler tout leur équilibre, mettant leur île en danger, les mettant tous en danger...




La tempête faisait rage, secouant la mer déchainée qui frappait la coque de l'Ensorceleuse avec toute sa puissance. Luttant contre le serpent de mer qui s'en était pris à leur navire, l'équipage peinait à se tenir debout sur le pont malgré son expérience. Les cris des marins étaient étouffés par le bruit des vagues qui s'écrasaient sur le pont, manquant régulièrement d'emporter les mats avec elles, et par l'orage qui grondait en zébrant le ciel de ses éclairs blafards. L'équipage était expérimenté, mais affrontait là la plus grande menace à laquelle il avait jamais fait face.
Conscient qu'ils n'avaient plus aucune chance face à cette immense créature, Shay Mulligan (Daniel Flintstone) évitait les obstacles qui se dressaient sur son chemin et les menaces qui risquaient de le faire basculer par dessus bord, cherchant une échapatoire sans savoir où se réfugier. Malgré le vacarme de la tempête, on entendait le bois du navire craquer sous les assauts de l'assaillant qui avait pour unique but de tous les emporter dans les profondeurs. Une nouvelle secousse manqua de faire basculer le navire définitivement, sans que Shay ne sache si celle-ci était dûe à une attaque du serpent ou une vague scélérate. Le choc projeta l'aventurier qui frappa le bastingage et passa par dessus bord. Se rattrappant de justesse au cordage, il s'écrasa contre la coque du navire et glissa contre celle-ci. Un autre marin n'avait pas eu la même chance qui lui et tomba à l'eau. A peine eut-il rejoint la surface pour tenter de reprendre sa respiration, il fut happé par la créature qui l'emporta avec elle dans les profondeurs de l'océan. Tirant de toutes ses forces, Shay parvint à remonter à bord à la force de ses bras. A peine eut-il posé de nouveau le pied sur le pond, l'Ensorceleuse frappa un rocher dans un craquement sourd qui perfora la coque. Comme si le menace de la tempête et du serpent de mer ne suffisaient pas, le navire allait à présent prendre l'eau, scellant définitivement son destin.
Mais la présence de ce récif était peut-être une chance, car cela signifiait que dans leur malheur, le navire avait peut-être été ramené près d'une côte. Cherchant dans la nuit à distinguer un rivage qui pourrait être son seul salut, Shay entendit retentir un nouveau craquement. L'Ensorceleuse était prisonnière de récifs.
Soudain, dans la lueur d'un éclair d'orage, Shay apperçut une île au loin. Le navire était encore loin de la côte, et il serait impossible d'y accoster. Aussi l'aventurier décida de tenter le tout pour le tout et se dirigea vers la proue du bateau. Attendant qu'une nouvelle secousse passe, il se mit à courir lorsque celle-ci fut terminée, et prenant le plus d'élan possible sauta aussi loin qu'il put avant de sombrer dans les flots.
Derrière lui, le serpent de mer continuait son festin sans remarquer cet homme qui avait volontairement abandonné le navire. Emporté par les flots, Shay se débattait tant qu'il pouvait pour rester à la surface en espérant pouvoir atteindre la côte. A mesure qu'il s'éloignait, les cris de l'équipage disparaissaient dans le vacarme de l'orage.

"Et c'est ainsi je fus l'unique survivant de l'Ensorceleuse ! Pendant plusieurs semaines j'ai survécu sur cette île en mangeant le peu que je pouvais y trouver, jusqu'à ce qu'un bateau approche et aperçut mes signaux. J'ai bien cru que j'allais mourir sur cette île, après avoir survécu au serpent géant."

Shay Mulligan termina son récit et laissa planer un long silence, attendant la réaction de son auditoire qui ne tarda pas à venir. Des éclats de rire moqueurs retentirent dans toute la taverne. Ce sacré Shay méritait sa réputation de bonimenteur ! Mais on pouvait au moins lui accorder le fait qu'il savait raconter les histoires. A l'entendre, on avait vraiment l'impression de se trouver à bord de ce navire, tant les descriptions qu'il faisait étaient empreintes de réalisme. Mais personne ne croyait jamais à ses histoires, pas plus ici qu'ailleurs.
Depuis que ces créatures légendaires avaient surgit des profondeurs, on ne comptait plus le nombre d'histoires racontées décrivant les assauts de celles-ci. Beaucoup se targuaient d'avoir survécu à leurs attaques, mais aucun ne pouvait affirmer en avoir vaincu une. Les océans étaient devenus plus dangereux que jamais, à tel point que pirates et flibustiers n'osaient même plus prendre le large. Pourtant Shay ne rêvait que de ça, reprendre la mer. Mais pour ça il lui fallait un navire, or il n'avait plus un sou en poche.
Pour ce soir cependant, le tavernier lui offrit le repas en remerciement de cette jolie histoire qu'il avait racontée et avait attiré une clientèle curieuse qui avait entendu parler de cet aventurier qui aurait survécu à un serpent de mer. Avec tous les clients que son histoire avait attirée, on pouvait bien lui offrir le repas.

Fuyant à toutes jambes ses poursuivants, Ricardo (Eduardo Ramirez) se faufilait dans la foule sans se soucier des hurlements qu'il entendait dans son dos. Tenant fermement la bourse qu'il avait dérobée à un passant il se glissait dans les rues étroites de Puerto Caveira qu'il connaissait par coeur. Construite à la verticale sur les deux faces opposées de la gorge d'El Sumadiro, la ville mexicaine se décomposait sur plusieurs étages, et il était très facile de s'y perdre, ou d'y perdre quelqu'un qui ne connaissait pas bien la ville.
Atteignant une des passerelles suspendues qui reliaient les faces opposées de l'étrange cité, Ricardo bondit sur celle-ci à sa droite, échappant aux deux hommes qui arrivaient face à lui et pensaient le coincer. Malheureusement, deux autres hommes encore se trouvaient de l'autre côté de du pont suspendu, bloquant la voie au voleur. Sans perdre un instant, Ricardo passa par-dessus la corde qui servait de rampe et se jeta dans le vide en poussa sur ses jambes pour aterrir deux étages plus bas, laissant derrière lui ses poursuivants qui n'osèrent par reproduire la figure suicidaire qu'il venait de réaliser.
Sous le regard médusé de ceux-ci, il disparut dans la foule nocturne en emportant avec lui le fruit de son larcin. Après avoir couru encore un moment pour s'assurer qu'il n'était plus suivi, Ricardo s'arrêta dans un coin tranquille pour reprendre sa respiration et observer de plus près à combien s'élevait la cagnotte qu'il avait dérobée. La bourse était bien remplie, Shay et lui allaient pouvoir manger et dormir à l'abri pendant quelques temps grâce à ça. Celui-ci devait d'ailleurs sans doute l'attendre à la taverne, il était d'ailleurs temps que le voleur le rejoigne. Il se mit alors en marche sans perdre un instant, espérant que son ami avait réussi à obtenir de quoi manger.



Observant les lumières de la ville qui s'élevaient de part et d'autres des deux faces de Puerto Caveira, Angelica Velazquez (Penelope Vélez) restait ébahie par le spectacle qui se déroulait sous ses yeux. Jamais elle n'avait vue une telle chose. De part et d'autres de la gorge avait été construites des habitations à partir de restes de navires. On aurait cru avoir face à soi une immense flotte. De part et d'autres, des passerelles s'étendaient et formaient un réseau de circulation telle une toile d'araignée. Des milliers de lampions illuminaient la ville qui semblait se perdre dans les nuages depuis la chaloupe dans laquelle la jeune aventurière se trouvait.
Angelica eut immédiatement une pensée pour Fletcher avec qui elle aurait tant aimé partagé ce splendid spectacle. Le quitter comme elle l'avait fait, après la nuit qu'ils avaient passé ensemble, en ne laissant derrière elle qu'une simple lettre d'adieu sans laisser un seul indice pour tenter de la retrouver n'était sans doute pas la chose la plus honnète qu'elle avait faite, mais elle était convaincue d'avoir fait le bon choix, après la découverte qu'elle avait faite sur l'île du capitaine Alday. A présent elle savait qu'elle était liée à ces créatures qu'ils avaient libérées sans le vouloir en vainquant la sorcière Tiesha, tout comme Ethléïa qu'elle avait d'abord cru être une amie et alliée avant qu'elle ne la trahisse.

Sur cette maudite île du Crocodile, dans l'antique temple de leurs ancètres, Angelica et Ethléïa avaient découvert l'histoire de leur peuple, qui avait mis la main sur un grand pouvoir, un pouvoir magique grâce auquel ils étaient parvenus à faire voler leurs navires, et avaient découvert l'existence d'un autre peuple vivant au-dessus des nuages, les Chakapoyas, qui avaient fondé l'empire flottant de Nazheril. Une guerre les avaient alors opposés, au terme de laquelle les plus puissants sorciers Chakapoyas utilisèrent leur magie au sacrifice de leur vie pour engloutir la cité des ancètres d'Angelica, et jeter une malédiction sur les quelques survivants qui ne pourraient enfanter que des filles.
Pendant des années, le capitaine Alday avait cherché à découvrir le secret de ce peuple, dans l'espoir de parvenir à mettre la main sur cette puissance enfouie dans les profondeurs de l'océan. Cela l'avait mené jusqu'à cette île où il avait été enfermé par la sorcière Tiesha, condamné à une hibernation qui n'avait pris fin que lorsqu'elle fut tuée par Fletcher Greetham. Gardienne du peuple des Chakapoyas, la sorcière avait fait le choix de se condamner à une vie d'exile sur Terre, afin de protéger le secret des siens envers et contre tout, quite à y laisser la vie.
En apprenant sa mort, Alday n'avait eu qu'un seul regret, ne pas être celui qui lui avait oté la vie. Mais alors libéré de son hibernation, sa malédiction n'avait pas pris fin pour autant et il restait condamné sur son île. En attirant dans son antre deux des héritières du peuple des Atlantes, il avait cru enfin toucher au but, leurs médaillons étant la clé qui lui permettrait enfin de mettre la main sur ce pouvoir et sur l'Ecumeur des Nuages, ultime navire volant rescapé de la guerre des Atlantes et des Chakapoyas. Sans les puissants sorciers pour les protéger, il espérait prendre le pouvoir de l'empire de Nazheril.
Dans son antre, le capitaine Alday avait alors révélé aux deux héritières tout ce qu'il avait découvert sur leurs ancètres, et sur cette légende selon laquelle l'une d'entre elles mettrait fin à la malédiction en mettant au monde un fils. En apercevant le sourire vicieux qui s'était dessiné sur le visage du capitaine maudit, les deux soeurs ennemies avaient alors compris quelles étaient ses intentions vis à vis d'elles. Car si l'une d'entre elles était cette élue, il comptait bien être le père de son enfant.

Afin de pouvoir échapper au Crocodile, Angelica avait proposé à Ethléïa de mettre de côté leurs rivalités, mais cette dernière avait profité de la première occasion pour la trahir à nouveau et s'échapper en l'abandonnant à un triste sort. Ce n'est que grâce à Fletcher qu'Anglica avait pu finalement échapper au capitaine maudit. De retour à bord de la Catin des Mers, elle avait caché à son ami ce qu'elle avait découvert dans l'antique temple, son choix étant déjà fait quand à l'avenir de leur collaboration.
Lorsqu'elle s'était offerte à lui cette nuit là, c'était à la fois pour lui déclarer son amour et pour lui dire adieu. Car elle ne souhaitait pas qu'il continue de risquer ainsi sa vie pour elle. Ceci était son héritage, et c'était à elle seule de faire face aux dangers qui le menaçaient. Dès qu'elle en eut l'occasion au premier port venu, elle abandonna derrière elle tous ses amis sans qu'il puisse la retrouver, pour partir à la poursuite d'Ethléïa.



Après un long périple en longeant les côtes jusqu'à Puerto Caveira, Ethléïa (Izabella Lavez) pensait pouvoir enfin trouver ce qu'elle était venue chercher. Car elle avait découvert dans l'antre du Crocodile un élément que sa "soeur" n'avait pas trouvé. La sorcière Tiesha n'était pas la seule gardienne du peuple des Chakapoyas. Une autre sorcière nommée Mami Wata existait encore. Ethléïa comptait découvrir où elle se cachait, et la forcer à lui révéler où se trouvait l'Ecumeur des Nuages. Là, grâce à son médaillon elle pourrait en prendre le contrôle et reprendre aux Chakapoyas ce que ses ancètres étaient venu chercher et ce pour quoi ils avaient péri.
En entrant dans la demeure d'Alejandro Guerrero (Maximo Velasquez), elle espérait réussir à convaincre ce pirate sanguinaire de mettre à sa disposition toute sa flotte en échange des plus grandes richesses jamais vues. Escortée par Adewale (Lukas Hart), un ancien esclave libéré par le capitaine Guerrero et qui était devenu son fidèle second, elle approcha du pirate qui l'observait dubitativement. Ainsi c'était cette femme qui prétendait détenir la clé permettant de prendre le contrôle du légendaire Ecumeur des Nuages ? Le capitaine Guerrero n'avait jamais apporté aucun crédit à cette légende de navire volant, jusqu'à ce que ces créatures venues des profondeurs refassent surface.
Car si les légendes que l'on racontait à propos de ces créatures s'étaient révélées être la vérité, n'en serait-il pas de même pour ce fameux navire ? Invitant la jeune femme à s'asseoir à sa table, il lui demanda de lui répéter ce qu'elle avait raconté à son second dans cette taverne, le regard empli de curiosité. Ainsi selon elle, s'ils voulaient mettre la main sur le célèbre navire, il allait leur falloir en premier lieu trouver cette sorcière dont plus personne n'avait entendu parler depuis des années.



"Je vous assure que ce navire existe ! Mais malheur à celui qui en prendra le contrôle, car il devra alors faire face à une créature plus terrible encore que celles qui écument nos mers depuis peu, une créature volante crachant du feu, et couverte d'écailles si épaisses que rien ne peut les traverser."

Une fois de plus, Shay Mulligan n'obtint rien d'autre que des moqueries de son assemblée lorsqu'il raconta la légende de l'Ecumeur des Nuages. Bien sûr, tout le monde avait déjà entendu parler de ce navire volant, mais ce n'était qu'une légende. Qui pouvait faire voler un navire ? Et à quoi bon ?! Observant les marins qui retournèrent à leurs occupations sans plus se soucier de lui, Shay croisa le regard d'un jeune homme qui le fixait silencieusement, et semblait plus réceptif que les autres à ses propos. Il demanda alors à son ami Ricardo de leur commander une bière à chacun, plus une autre pour cet étranger.
Assise à la table de la taverne, Angelica observa le bonimenteur qui venait dans sa direction. Vérifiant discrètement que ses longs cheveux étaient toujours bien cachés à l'intérieur de son chapeau, elle le laissa s'asseoir à sa table et attrappant la chope qu'il lui offrait, but une grande gorgée sans dire un mot. Ce fut lui qui rompit le silence, en lui demandant si son histoire l'avait intéressé. Bien sûr qu'elle avait attiré son attention ! Angelica espérait même le convaincre de se joindre à elle, car elle avait besoin de nouveaux compagnons pour se lancer à la poursuite d'Ethléïa. Mais pour ça, il leur fallait un navire.
Ca tombait bien, car Shay en possédait justement un. C'est en tout cas ce qu'il fit croire à ce jeune pirate qui lui proposait une bourse pleine d'or en échange de ses services. Pour cette somme, l'aventurier était prêt à dérober l'un des navires de son éternel ennemi, le capitaine Guerrero, et s'enfuire loin de cette maudite cité de Puerto Caveira. L'accord fut conclu par une simple poignée de main, suivie d'une bonne gorgée de bière. En avalant celle-ci, Angelica fut de nouveau prise de nausée, ce qu'elle masqua autant qu'elle put. Il ne faudrait pas que ses nouveaux compagnons la croient sujette au mal de mer, si elle voulait éviter les moqueries. De son côté, elle devinait que ces nausées avaient une toute autre origine...



Ecoutant avec attention le conte de la vieille Yolanda, Raúl se laissa emporter par ce récit d'aventure. Depuis douze ans, il n'avait jamais quitté l'île où il vivait. Pourtant il était convaincu qu'il y avait de nombreuses choses à découvrir au delà de l'océan de nuages qui s'étendait à perte de vue. Alors que tous les siens se réjouissait de pouvoir vivre paisiblement sur leur île volante, loin de tous les dangers qu'on racontait dans ces histoires, lui rêvait d'ailleurs. Comme il aurait aimé vivre une aventure comme celle de cette Angelica ! Comme il aurait aimé connaître cette aventurière, à laquelle il s'identifiait tant.
Plongeant son regard dans celui du petit garçon, Yolanda croyait bien deviner quelles idées lui traversaient l'esprit. Elle n'était pas surprise de voir ses yeux briller à l'écoute de ces aventures. Il avait ça dans le sang...
Image
Avatar de l’utilisateur
Morcar
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 23344
Inscription : Jeu Sep 07, 2006 0:15


Retour vers Gerardmerveille

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 20 invité(s)

cron