Vu en 2016 dans les salles obscures...

Pour parler du tout sauf de cinejeu !

Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par Erbaf » Sam Jan 02, 2016 15:02

C'est à moi de lancer cette année ! Je vais voir un film cet après-midi normalement mais je ne sais pas encore lequel !
Avatar de l’utilisateur
Erbaf
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 8853
Inscription : Mer Sep 21, 2011 18:15

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par La Grande Divine » Sam Jan 02, 2016 21:14

Erbaf a écrit :C'est à moi de lancer cette année ! Je vais voir un film cet après-midi normalement mais je ne sais pas encore lequel !

:lol: Y'a du choix ne vous inquietez pas. Je me suis fait LE NOUVEAU sympatique film sur l'adolescence traitée de façon juste. Le film manque un peu de strucutre narative, mais c'est souvent drole et il y'a meme un certain culot de torpiller certaisn clichés (--+++). et JE COMPTE SUR VOUS plutot bon dans le thriller, beaucoup moins dans la comédie qui ici n'etait pas du tout necessaire. Ambitieux mais bancal. Certains acteurs sont des caricatures.
(---++)

L'année commence en douceur on va dire.

Oui, je sais , j'ai L ETREINTE DU SERPENT à voir :mrgreen:
" If they're smart, they're queer. And if they're stupid, they're straight."
Edith Massey-FEMALE TROUBLE de John Waters.
Avatar de l’utilisateur
La Grande Divine
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 6378
Inscription : Ven Jan 26, 2007 1:08
Localisation : Dans les poubelles...Du Ritz maintenant

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par Erbaf » Dim Jan 03, 2016 6:44

Bon... J'ai été voir "The Big Short"... dur à suivre, j'ai moyennement accroché à cause d'une réalisation bizarre et des guests peu cohérente si on suit les années du film (Margot Robbie et Selena Gomez étaient méconnues). C'est très bien interprété et le sujet est assez intéressant pour en savoir la fin. 2,5/5.
Avatar de l’utilisateur
Erbaf
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 8853
Inscription : Mer Sep 21, 2011 18:15

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par Vivien Guards » Dim Jan 03, 2016 15:08

Erbaf a écrit :Bon... J'ai été voir "The Big Short"... dur à suivre, j'ai moyennement accroché à cause d'une réalisation bizarre et des guests peu cohérente si on suit les années du film (Margot Robbie et Selena Gomez étaient méconnues). C'est très bien interprété et le sujet est assez intéressant pour en savoir la fin. 2,5/5.


Haha, t'es passé à côté du film alors !
On s'en fout que Robbie ou Gomez soient pas connues en 2005 : ils brisent le quatrième mur ! Ça fait partie de l'humour, faut pas y chercher une cohérence, ça fait juste partie du délire du film.
(tout comme la mise en scène d'ailleurs, mais là je comprends qu'on puisse ne pas y adhérer, même si je trouve ça brillant personnellement)
Avatar de l’utilisateur
Vivien Guards
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 4247
Inscription : Mer Mars 02, 2011 16:24
Localisation : France

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par Erbaf » Dim Jan 03, 2016 15:25

C'est bien ce que je pensais. :lol:
Mais je ne m'attendais pas à ça en allant le voir donc ça a dû jouer aussi.
Avatar de l’utilisateur
Erbaf
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 8853
Inscription : Mer Sep 21, 2011 18:15

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par Vivien Guards » Dim Jan 03, 2016 15:56

Moi non plus je m'y attendais pas en fait, mais j'adore ce genre de comédie US (qu'on voit surtout à la télé), du coup j'ai vraiment surkiffé.
Avatar de l’utilisateur
Vivien Guards
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 4247
Inscription : Mer Mars 02, 2011 16:24
Localisation : France

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par Morcar » Lun Jan 04, 2016 10:30

Oulah ! Ce que vous dites là n'a rien à voir avec l'idée que je me suis faite du film en voyant sa bande-annonce.
Du coup, autant l'intrigue m'attirait, mais je craignais d'être perdu avec tout ce qui est lié à la finance, autant s'il s'agit d'une comédie avec ce genre de truc, ça ne va pas me tenter du tout.

Merci de m'avoir fait économiser une place de cinéma :D
Image
Avatar de l’utilisateur
Morcar
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 23380
Inscription : Jeu Sep 07, 2006 0:15

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par Erbaf » Lun Jan 04, 2016 10:46

Ce n'est pas une comédie à proprement parlé. Il a vraiment son style mais je ne suis pas certain que ça te plaise de toute façon. C'est décalé mais malgré tout traité avec sérieux.

Je me suis fait comprendre ? :lol:
Avatar de l’utilisateur
Erbaf
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 8853
Inscription : Mer Sep 21, 2011 18:15

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par Vivien Guards » Lun Jan 04, 2016 15:59

C'est une comédie sur l'économie en fait. Le film est relativement complexe, très précis dans sa démarche, très renseigné, les situations très réalistes, mais la manière dont c'est filmé tourne en ridicule ces scènes et les différents personnages d'une façon telle que ça en devient une comédie. C'est assez difficilement descriptible en fait, c'est comme si JFK avait été fait sur un ton satirique. Vachement pédagogique comme film, et si jamais le sujet t'intéresse faut pas te laisser rebuter par l'aspect comique du film.
Très particulier, et pas mal de spectateurs seront laissé sur le carreau. Ça n'en demeure pas moins admirable et l'un des meilleurs films US de l'année de mon point de vue.
Avatar de l’utilisateur
Vivien Guards
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 4247
Inscription : Mer Mars 02, 2011 16:24
Localisation : France

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par Erbaf » Lun Jan 04, 2016 16:11

+1.
Vivien a tout dit. :wink:
Avatar de l’utilisateur
Erbaf
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 8853
Inscription : Mer Sep 21, 2011 18:15

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par La Grande Divine » Lun Jan 04, 2016 16:37

Vous n'avez pas choisi le plus simple non plus. Je pensais que vous vous seriez plus engagé sur LE PONT DES ESPIONS.
THE BIG SHORT est une sorte de drame cynique.
" If they're smart, they're queer. And if they're stupid, they're straight."
Edith Massey-FEMALE TROUBLE de John Waters.
Avatar de l’utilisateur
La Grande Divine
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 6378
Inscription : Ven Jan 26, 2007 1:08
Localisation : Dans les poubelles...Du Ritz maintenant

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par La Grande Divine » Ven Jan 15, 2016 23:46

Qui a vu LES 8 SALOPARDS. Faut y aller ou pas ?
" If they're smart, they're queer. And if they're stupid, they're straight."
Edith Massey-FEMALE TROUBLE de John Waters.
Avatar de l’utilisateur
La Grande Divine
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 6378
Inscription : Ven Jan 26, 2007 1:08
Localisation : Dans les poubelles...Du Ritz maintenant

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par Erbaf » Sam Jan 16, 2016 1:48

La Grande Divine a écrit :Qui a vu LES 8 SALOPARDS. Faut y aller ou pas ?

A 11€30 la place. Non.
Avatar de l’utilisateur
Erbaf
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 8853
Inscription : Mer Sep 21, 2011 18:15

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par Morcar » Sam Jan 16, 2016 10:30

Parait-il que le film se fait descendre à tous les niveaux.

Pour moi hier soir, c'était :

Image
Synopsis : Depuis tout petit, Adonis Johnson passe son temps à se battre. Rien d'étonnant à ce qu'il ait ça dans le sang, car il est le fils d'Apollo Creed, l'ancien champion du bonde de boxe mort sur le ring. Lorsqu'il décide de se consacrer entièrement à la boxe, c'est donc à Philadelphie qu'il se rend pour s'entraîner, car il souhaite convaincre Rocky Balboa d'être son manager.

Avis : En 1990, Sylvester Stallone sortait Rocky 5 dans lequel le personnage principal quittait le ring pour devenir entraîneur, un film moins réussi que les autres qui à l'époque terminait la franchise sur une note un peu moins bonne. Quinze ans plus tard, il offrait à son personnage de l'Etalon Italien un dernier tour de ring très réussi qui donnait à la saga la fin qu'elle méritait. Pourtant dix ans plus tard encore, le voilà de retour dans le rôle pour la septième fois, revenant au rôle d'entraîneur. Un film bien plus réussi que ne l'était le 5.

Bien qu'étant une suite de la saga Rocky, dans un premier temps on ne retrouve dans Creed aucun trait
de la franchise, à tel point que s'en est quelque peu déstabilisant au début. La narration du film n'a rien à voir, son personnage principal non plus. On ne retrouve même pas un seul thème musical des six films précédents (seules quelques notes de "Gonna Fly Now" se font entendre à un moment clé vers la toute fin du film). Mais cela lui donne une certaine force car tout en étant la suite des six films Rocky, cela lui donne une identité propre et fait de ce film un film qui peut très bien s'apprécier tout seul, sans jamais avoir vu les précédents, et peut devenir le premier volet d'une nouvelle franchise plus que la suite de celle existante.
Ca n'empêche pas le scénariste/réalisateur de faire plusieurs clins d'œil aux précédents films, et même de faire quelques parallèles entre l'histoire de Rocky et celle de Donnie. A ce titre d'ailleurs le sous-titre du film est vraiment parfait, car ce nouveau personnage est bien l'héritier non pas l'héritier de son père Apollo Creed, mais de Rocky Balboa, lui dont le fils s'est totalement désintéressé de lui.

Dans le rôle principal, Michael B. Jordan est plutôt bon. Son personnage n'ayant rien à voir avec son prédécesseur, cela lui donne une liberté totale pour créer ce nouveau héros des rings, avec son caractère et son histoire propres, bien que son destin rappellera un autre, jusqu'à ce combat final, tourné en plan séquence (vrai ou faux, j'en sais rien, mais l'illusion est là si c'est un faux), filmé de telle manière qu'on a l'impression d'être sur le ring avec les deux boxeurs. Une vraie réussite
Face à lui, Stallone retrouve donc le rôle de Rocky, bien loin du boxeur des premiers films. Avoir pu voir ce personnage vieillir ainsi au fil des ans, toujours sous les traits de Stalonne, est très sympa, et le scénariste lui donne ici une histoire autre que celle du simple entraîneur vieillissant. Rocky est toujours aussi touchant, et alors que je pensais que Stalonne ne pourrait pas donner une meilleure fin à son histoire que celle du film Rocky Balboa, Ryan Coogler lui offre là une nouvelle fin très réussie encore. J'ai cru à un moment qu'ils allaient nous faire un fin trop attendue, par rapport à la direction qu'ils donnaient à son histoire, mais finalement non, Coogler a su éviter cette facilité.
De là à donner un oscars à Stallone (après un Golden Globe), je ne sais pas, cependant. L'acteur est bon, mais je pense que c'est surtout le personnage et son histoire, qu'on a vu vieillir au fil des ans, et perdre petit à petit tout ce qui faisait sa vie, qui donne au rôle une aura particulière pour les spectateurs.

Toujours est-il qu'avec Creed, Coogler réussit tellement bien ce nouveau point final de la franchise, qu'encore une fois on a envie de se dire qu'il faudrait s'arrêter là. Pourtant on aurait envie aussi de retrouver ce nouveau héros qu'est Creed, à condition de lui offrir une histoire différente de celle qu'à connue Rocky. Or après sept films, on se demande s'il sera encore possible de proposer quelque chose d'original, ou bien s'ils ne risquent pas de se répéter en refaisant ce qu'ils ont déjà fait pour le premier héros de la saga.
Image
Avatar de l’utilisateur
Morcar
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 23380
Inscription : Jeu Sep 07, 2006 0:15

Re: Vu en 2016 dans les salles obscures...

Message par Corbeau » Sam Jan 16, 2016 13:08

La Grande Divine a écrit :Qui a vu LES 8 SALOPARDS. Faut y aller ou pas ?

Je ne l'ai pas trouvé mauvais, mais plus anecdotique que le reste de sa filmo. C'est un exercice de style (comme d'hab) sur lequel il s'amuse et nous amuse (y a pas mal de moments amusants) mais l'histoire m'a paru plus légère que dans ses autres films. L'intérêt tient surtout dans les échanges (les dialogues sont bons, parfois un peu longs). Mais les 2h46 passent bien quand même. Il y a de sacrés personnages (et de sacrées performances). Mais tous ne sont pas aussi réussis.
Bref j'ai passé un bon moment, même si tout ça m'a paru parfois un peu vain. Mi-figue, mi-raisin, quoi.
Avatar de l’utilisateur
Corbeau
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 4150
Inscription : Jeu Nov 28, 2013 12:50
Localisation : Sur son arbre perché

Suivant

Retour vers Café

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invité(s)

cron