2019 dans les salles obscures

Pour parler du tout sauf de cinejeu !

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par Morcar » Dim Avr 28, 2019 1:56

Image

Après "Ca", voilà une nouvelle adaptation de King franchement réussie. Sans révolutionner le genre, le film brille par une tension qui monte petit à petit, une interprétation impeccable, notamment de Jason Clarke une fois de plus impeccable !
N'ayant jamais lu le roman, je ne pourrai pas juger de la qualité de l'adaptation, ni des libertés prises par le scénario ici, mais j'ai trouvé ici que l'histoire était franchement bien écrite, et puis la fin est à la fois glaçante et originale, loin de ce qu'on a l'habitude de nous offrir dans ce genre de film et d'histoire.
Image
Avatar de l’utilisateur
Morcar
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 23286
Inscription : Jeu Sep 07, 2006 0:15

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par Gérard Cousin » Jeu Mai 02, 2019 18:31

Tu as vu la version de 89? :?:
Certains disent que cette version 2019 est meilleure, d'autres assurent que non et c'est encore plus une trahison envers le bouquin que la version de 89 (qui prenait pas mal de liberté...)
Perso, j'ai dû voir la version de 89 mais ça ne m'a pas marquer plus que ça et j'ai pas lu le bouquin! :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
Gérard Cousin
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 21102
Inscription : Mer Août 09, 2006 16:39
Localisation : Suresnes

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par La Grande Divine » Ven Mai 03, 2019 2:37

C est du fantastique à l ancienne bien fichu et ficelé. Rien de novateur mais realisé dans les regles de l art malgré les differences avec le bouquin. La version de 1989 j ai chopé le dvd en occas le jour de la sortie de celui ci. Tjs pas vu.
" If they're smart, they're queer. And if they're stupid, they're straight."
Edith Massey-FEMALE TROUBLE de John Waters.
Avatar de l’utilisateur
La Grande Divine
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 6361
Inscription : Ven Jan 26, 2007 1:08
Localisation : Dans les poubelles...Du Ritz maintenant

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par La Grande Divine » Ven Mai 03, 2019 2:38

Sinon ce soir j ai vu un film pour Morcar. MON INCONNUE.tres chouette. :)

Bientot j irai voir un film Cousinesque NE COUPEZ PAS. :) ;)
" If they're smart, they're queer. And if they're stupid, they're straight."
Edith Massey-FEMALE TROUBLE de John Waters.
Avatar de l’utilisateur
La Grande Divine
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 6361
Inscription : Ven Jan 26, 2007 1:08
Localisation : Dans les poubelles...Du Ritz maintenant

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par Morcar » Ven Mai 03, 2019 14:24

Image

Suite très réussie des Petits Mouchoirs, dans laquelle on retrouve cette bande de potes avec un certain plaisir, comme si on faisait nous même partie de la bande (ceux qui n'ont pas accroché au premier film n'apprécieront dont sans doute pas plus cette suite). On passe du rire aux larmes sans arrêt, mais jamais dans le pathos pour autant. C'est plutôt bien dosé.
Le film n'est pas parfait (le nouveau personnage de José Garcia est complètement inutile, le passage sur l'allergie bof bof), mais l'interprétation des acteurs est très très bonne, et les personnages sonnent juste. Bien souvent, pour des suites dix ans après, on craint de retrouver des personnages dont l'évolution par rapport au premier film parait un peu alambiquée. Ici l'évolution de chaque personnage est vraiment juste.
On passe un bon moment avec eux durant ces deux heures, si bien qu'une fois le film fini, on se dit qu'on les retrouverait bien dans dix ans encore. Canet a sans doute créé ici des personnages qui pourraient tout à fait vieillir avec nous.
Une belle réussite.

Gérard Cousin a écrit :Tu as vu la version de 89? :?:
Certains disent que cette version 2019 est meilleure, d'autres assurent que non et c'est encore plus une trahison envers le bouquin que la version de 89 (qui prenait pas mal de liberté...)
Perso, j'ai dû voir la version de 89 mais ça ne m'a pas marquer plus que ça et j'ai pas lu le bouquin! :mrgreen:

Non, je découvrais totalement cette histoire car je n'ai pas lu le bouquin ni vu la précédente adaptation. Mais j'ai lu quelle était la liberté prise à la fin du film, et personnellement j'ai apprécié cette fin.

La Grande Divine a écrit :Sinon ce soir j ai vu un film pour Morcar. MON INCONNUE.tres chouette. :)

Il me tente bien celui-là.
Il fait partie des films que j'irai voir. Mais pas cette semaine. S'il est encore en salles la semaine suivante peut-être.
Image
Avatar de l’utilisateur
Morcar
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 23286
Inscription : Jeu Sep 07, 2006 0:15

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par La Grande Divine » Jeu Mai 09, 2019 11:59

MON INCONNUE : A par le début pas tres reussi, il faut attendre 10 minutes, le film demarre au générique de debut qui lui est reussie et va donner l'impulsion au reste, donc qui n'est pas tout de suite, pour ne plus s'arreter. Une jolie comedie franchement drole, romantique comme il faut, originale dans son histoire, un peu angoissante par moment mais qui ne tombe jamais dans le travers du drame pour autant. C'est bien ficelé, divertissant sans etre bete. Tres tres agréable. François Civil, ahhhhhh il est beau pouahahahah. Oui j'ai fait ma pouffiasse (-++++)

LES OISEAUX DE PASSAGE : Origine du trafic de drogue qui si dans son scenario les thematiques sont deja vu, son traitement ne l'est pas. C'est raconté comme un conte ou le héros devient une legende. C'est remarquablement filmé et raconté, entre traditions ancestrales avec l'incursion de la modernité est tres bien rendu. Le mitraillage de la maison est d'une composition à couper le souffle. Un tres bon film qui fait voyager bien au dela du temps. Ca se passe au debut des 80's celles d'une autre region donc on s en rend pas compte. (-++++)

NE COUPEZ PAS : Alors ça c'est la pepite de l'année tant c'est inattendu en tous points. C'est CousinoDivinesque ou DivinoCousinesque au choix. Un conseil ne buvez pas trop et passer aux toilettes avant tant c'est à se tordre de rire devant ce film aussi absurde que burlesque. C'est vitaminé telle une orange sanguine. (+++++)

TOM A LA FERME : 2eme vision 5 ans apres sa sortie, une vraie claque. Un piège anxiogène remarquablement mené, malsain et malaisant entre fascination et repulsion. Un joyaux tres noir. (+++++)
Dernière édition par La Grande Divine le Jeu Mai 09, 2019 17:06, édité 3 fois.
" If they're smart, they're queer. And if they're stupid, they're straight."
Edith Massey-FEMALE TROUBLE de John Waters.
Avatar de l’utilisateur
La Grande Divine
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 6361
Inscription : Ven Jan 26, 2007 1:08
Localisation : Dans les poubelles...Du Ritz maintenant

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par Morcar » Jeu Mai 09, 2019 14:37

Mon inconnue ne passe déjà plus près de chez moi ! :o
Je vais regarder dans les autres cinémas alentours pour voir, car j'avais bien envie de le voir, celui-là.
Image
Avatar de l’utilisateur
Morcar
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 23286
Inscription : Jeu Sep 07, 2006 0:15

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par La Grande Divine » Jeu Mai 09, 2019 17:04

Morcar a écrit :Mon inconnue ne passe déjà plus près de chez moi ! :o
Je vais regarder dans les autres cinémas alentours pour voir, car j'avais bien envie de le voir, celui-là.

Ca jarte de plus en plus, moins de 200 copies cette semaine sur le territoire. Le film entame sa 6e semaine avec 500 000 entrées d'engrangées. Va falloir commencer à taper dans les ptits cinés maintenant. Ceux qui ont les copies plus tard que les grands groupes urbains.

J'avais oublié ceux la aussi :

LOLITA : Une Comédie grinçante et acerbe ou comment une jeune fille est un ... pousse au vice, à al folie et au pousse au crime sans jamais y paraitre, et dont le film est bourré de double sens. Un peu epuisant car très long 2h35, mais remarquable. (+++++)

EL REINO : Ereintant, epuisant, j'en suis ressorti sur les rotules. C'est parfois confus avec toutes ces magouilles et le nombre de personnages presents, on s'y perd un peu, mais le but n'est pas là, il est ailleurs, mais ça on send rend compte que dans la derniere demie heure epoustouflante. C'est tres dialogué, et en espagnol, les paroles sont debités telles des balles sortant d'une mitraillette. Ajoutez à cela une musique techno en fond sonore plus ou moins audible qui agit sur les mouvements cardiaques, on ressort de salle comme si on avait couru un marathon. (-++++)

TREMBLEMENTS : Moyennenent convaincue à cause d'un scenario qui parfois tombe dans certaines facilités et dont la lacheté du personnage acceptant trop la fatalité semble subir. Reste un film austère qui est visuellement plus subtil sur la forme que le fond et qui en dit long sur la société guatemaltheque corrompue par une religion qui gangrène le tissu social. Assez flippant. (--+++)
" If they're smart, they're queer. And if they're stupid, they're straight."
Edith Massey-FEMALE TROUBLE de John Waters.
Avatar de l’utilisateur
La Grande Divine
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 6361
Inscription : Ven Jan 26, 2007 1:08
Localisation : Dans les poubelles...Du Ritz maintenant

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par Gérard Cousin » Lun Mai 13, 2019 18:15

La Grande Divine a écrit :LOLITA : Une Comédie grinçante et acerbe ou comment une jeune fille est un ... pousse au vice, à al folie et au pousse au crime sans jamais y paraitre, et dont le film est bourré de double sens. Un peu epuisant car très long 2h35, mais remarquable. (+++++)

C'est celui de Kubrick ou il y a encore une nouvelle version? :?:
Image
Avatar de l’utilisateur
Gérard Cousin
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 21102
Inscription : Mer Août 09, 2006 16:39
Localisation : Suresnes

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par Erbaf » Mar Mai 14, 2019 17:23

Gérard Cousin a écrit :
La Grande Divine a écrit :LOLITA : Une Comédie grinçante et acerbe ou comment une jeune fille est un ... pousse au vice, à al folie et au pousse au crime sans jamais y paraitre, et dont le film est bourré de double sens. Un peu epuisant car très long 2h35, mais remarquable. (+++++)

C'est celui de Kubrick ou il y a encore une nouvelle version? :?:

C'est du Kubrick en tout cas. Il est sur ma liste des films à voir depuis longtemps...
Avatar de l’utilisateur
Erbaf
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 8835
Inscription : Mer Sep 21, 2011 18:15

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par La Grande Divine » Mar Mai 14, 2019 17:42

C'est celle de Kubrick que j'ai revu pour la 2e fois en salles, dans le cadre de l'ugc culte.

Gégé, surveillez la programmation de vos cinés ou reclamez le, voyez NE COUPEZ PAS. Ca devrait vous plaire. :wink: :mrgreen:
" If they're smart, they're queer. And if they're stupid, they're straight."
Edith Massey-FEMALE TROUBLE de John Waters.
Avatar de l’utilisateur
La Grande Divine
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 6361
Inscription : Ven Jan 26, 2007 1:08
Localisation : Dans les poubelles...Du Ritz maintenant

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par Morcar » Mer Mai 15, 2019 14:06

Hier soir, après avoir rattrapé tout mon retard sur la phase 3 du MCU, je suis allé voir Avengers Endgame, histoire de voir ce fameux bouquet final sur grand écran.

Image


Eh ben force est d'avouer que Marvel réussit à clôturer cette période de films de plus de dix ans de bien jolie manière, et ce encore grâce aux frères Russo et leurs scénaristes. Comme pour "Infinity War", oubliez la formule des premiers films Avengers où aucun personnage n'arrivait à trouver de place, et qui n'étaient que des spectacles pyrotechniques sur grand écran. Ici non seulement les personnages sont développés et évoluent de manière fort intéressante, mais en plus certains d'entre eux mettent un point final à leur histoire, comme on s'y attendait depuis un moment, et ce de manière plutôt réussie.
Dès la scène d'introduction, on sent que le ton du film va être plus posé. Durant toute la première partie du film, d'ailleurs, les héros n'enfilent jamais leurs costumes de super-héros. On retrouve des héros dans une mauvaise position et avec un moral au plus bas, sans aucun combat à l'écran. S'en est même presque troublant tant on est habitués à ce que les films de la franchise démarrent sur les chapeaux de roues très vite. Mention spéciale au personnage de Thor qui subit ici une évolution assez surprenante, originale, et qui amène une dose d'humour franchement bien pensée au film.
Très vite, j'ai été surpris par le scénario, notamment concernant l'antagoniste Thanos, puis arrive cette idée de "voyage dans le temps", n'ayant rien à voir avec ce qu'on voit d'habitude au cinéma autour de ce concept (le film s'en amuse d'ailleurs, notamment en faisant référence à "Retour vers le futur"), qui permet au film de parfaitement lier entre eux tous les films de la franchise depuis le début. C'est franchement malin et bien amené. Et enfin, ce film clôture vraiment totalement une phase de cet univers ayant commencé avec le premier "Iron Man", à tel point qu'on pourrait s'arrêter là, et dire que tout ça est terminé. Plusieurs personnages tirent leur révérence, tandis qu'on sent que d'autres vont avoir la place de prendre leur envol. Là encore, c'est réussi.

Si le précédent volet de ce diptyque mettait en scène Dr Strange, les Gardiens de la Galaxie, Spiderman ou Scarlet Witch, cette suite donnera leur place à Ant-Man et Oeil de Faucon, toujours encadrés des personnages centraux. Par contre, le personnage de Captain Marvel ne fait office que de figuration ici, avec sans doute pour unique but de l'inclure à la franchise après avoir eu son film solo.
Dans tous les cas, la réunion annoncée de TOUS les super-héros apparus dans la franchise arrive bien. Le film réunit d'ailleurs un casting AHURISSANT, notamment pour une scène en fin de film sans aucun costume, où il est assez bluffant de voir autant de stars réunies ensemble à l'écran. Il n'y a vraiment que Disney pour pouvoir réaliser ce genre de chose. En tout cas ça donne un aperçu de ce que représente aujourd'hui le MCU, avec toutes ces stars réunies.
Une petite scène à un moment m'a quand même fait grimacer, réunissant uniquement des super-héroïnes, et dans laquelle on sent bien qu'elle a été faite pour faire plaisir aux militantes féministes qui seront contentes de voir ces femmes se battre ensemble sans avoir besoin d'homme. :roll: Mais bon, la scène reste assez anecdotique pour ne pas gâcher le film.

Dans tous les cas, j'ai beaucoup apprécié ce film qui amène cet univers de super-héros sur une voie assez différente de ce à quoi Marvel nous avait habitués, au point même que ce film n'est à mon avis clairement pas pour les enfants. Le dosage entre l'aspect plus sombre, l'humour, l'action et le côté sensible est franchement bon, et tout ça nous amène vers un final très réussi.
C'est même assez bluffant de voir à quel point cet univers tient le route depuis le début, et à quel point on dirait que tout avait été pensé dès le premier film pour en arriver à ce point. Je me suis même dit à un moment que ça a du être sacrément frustrant pour Kevin Feige de devoir garder toutes ces idées dix années durant sans jamais les révéler. Franchement, le MCU n'est pas exempt de défauts, loin de là, mais chapeau bas quand même à ceux qui ont oeuvré durant ces dix années à en faire ce qu'il est, car c'est une belle réussite.
Image
Avatar de l’utilisateur
Morcar
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 23286
Inscription : Jeu Sep 07, 2006 0:15

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par Erbaf » Jeu Mai 16, 2019 13:07

Morcar a écrit :Une petite scène à un moment m'a quand même fait grimacer, réunissant uniquement des super-héroïnes, et dans laquelle on sent bien qu'elle a été faite pour faire plaisir aux militantes féministes qui seront contentes de voir ces femmes se battre ensemble sans avoir besoin d'homme. :roll: Mais bon, la scène reste assez anecdotique pour ne pas gâcher le film.

Cette scène qui saute aux yeux fait pitié. Elle m'a sorti du film surtout que certaines arrivent pour rien...
En plus, elle en dit long sur la mentalité du cinéma actuel. Tu imagines jusqu'où cela peut aller sur les films futurs?
Avatar de l’utilisateur
Erbaf
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 8835
Inscription : Mer Sep 21, 2011 18:15

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par Gérard Cousin » Jeu Mai 16, 2019 16:10

La Grande Divine a écrit :Gégé, surveillez la programmation de vos cinés ou reclamez le, voyez NE COUPEZ PAS. Ca devrait vous plaire. :wink: :mrgreen:

Le film Japonais avec un tournage de film, des zombies et une sorte de mise en abime?
J'en ai entendu parler! :P :wink:
Image
Avatar de l’utilisateur
Gérard Cousin
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 21102
Inscription : Mer Août 09, 2006 16:39
Localisation : Suresnes

Re: 2019 dans les salles obscures

Message par Morcar » Ven Mai 17, 2019 9:41

Erbaf a écrit :Cette scène qui saute aux yeux fait pitié. Elle m'a sorti du film surtout que certaines arrivent pour rien...
En plus, elle en dit long sur la mentalité du cinéma actuel. Tu imagines jusqu'où cela peut aller sur les films futurs?

Certes, la scène n'est pas glissée avec une grande subtilité, mais ça reste une scène et une réplique, de quelques secondes, sur un film de plus de 3h. Donc rien de bien grave qui ne vienne gâcher le film quand même.

Quand au fait de glisser une scène du genre, ce n'est pas la première fois que c'est fait, quel que soit le sujet abordé, et ce n'est pas parce que par le passé on a pu faire des choses du même genre pour d'autres sujets que ça a pour autant pourri le cinéma depuis.
Image
Avatar de l’utilisateur
Morcar
Producteur légendaire
Producteur légendaire
 
Message(s) : 23286
Inscription : Jeu Sep 07, 2006 0:15

PrécédentSuivant

Retour vers Café

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Google [Bot] et 9 invité(s)